Cimetière de Nolette : le souvenir des Chinois de la Grande guerre

0
176

Moment de festivités, le nouvel an chinois célébré cette semaine est aussi le moment du souvenir. Celui d’une communauté prise dramatiquement dans l’engrenage de la Première guerre mondiale. C’est à Noyelles-sur-Mer (Somme) que se trouve le plus grand cimetière chinois d’Europe. Celui de Nolette.

Nolette-2-225x300 Cimetière de Nolette : le souvenir des Chinois de la Grande guerre
Entrée du cimetière chinois de Nolette

 

Là, entre prés et océan, reposent 849 corps. Ceux de travailleurs civils recrutés dans les colonies de l’époque par l’armée britannique entre 1917 et 1919 pour des tâches de manutention. A Noyelles avait été en effet installée une importante base arrière de logistique pour les militaires. Il y a eu 54.000 « coolies » sur place à la fin 1917. A l’armistice, cette troupe comptait même 96.000 hommes.

Beaucoup d’entre eux ont succombé dans un hôpital de campagne, terrassés par le choléra, la tuberculose ou la grippe espagnole. Parfois traité comme du simple bétail, les conditions de vie pendant le voyage avaient déjà été pénibles. Arrivés dans la Somme, les Chinois avaient interdiction de se mêler à la population. Ils étaient voués à terrasser des tranchées, à ramasser des soldats morts au combat, à déminer le terrain reconquis par les soldats. Certains ont perdu la vie en transportant des marchandises, des munitions, en reconstruisant des ouvrages bombardés. Après l’Armistice, entre 2.000 et 3.000 hommes sont restés vivre en France.

C’est en 1921 que le gouvernement britannique a décidé d’édifier cette petite nécropole de Nolette. Des stèles blanches ornées d’idéogrammes marquent les tombes. Des statues de lions veillent les morts. Un porche d’entrée tient lieu de mémorial. Le cimetière, propriété de la France, est géré par une commission indépendante britannique, la Commonwealth War Graves Commission.

Lire aussi :  Certificat de décès, crématorium, exhumation sauvage… L’actualité du 28 juin 2018

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here