Cimetière : mieux vaut éviter les raccourcis

0
203

Déambuler dans un cimetière réserve parfois bien désagréables surprises. On peut se prendre les pieds dans un tuyau d’arrosage, heurter un arbre aveuglé par un bouquet de fleurs, voire, à la pleine lune, croiser un zombie. Mercredi dernier, une sexagénaire lyonnaise s’est pris une stèle funéraire sur la tête, elle.

Selon le quotidien régional Le Progrès, la dame venait au cimetière de la Croix-Rousse entretenir la tombe familiale. Louable intention. Marque d’affection. Et utile promenade de début d’après-midi. Se mettant en tête l’idée d’arroser les fleurs, la sexagénaire saisi son arrosoir et se dirige vers un point d’eau.

Le sort des locataires alentours aurait du l’avertir sur la fragilité de la vie, et le risque encouru parfois à vouloir emprunter un raccourci. Afin d’écourter le trajet, la voici qui quitte le chemin, et bifurque, enjambant une sépulture. Mais l’arrosoir la gène. Elle trébuche. Dans un ultime réflexe, elle empoigne la stèle présente, s’agrippant pour ne pas chuter. Hélas. La pierre s’effondre, emportant avec elle la sexagénaire et son dernier espoir.

L’histoire ne dit pas si les fleurs ont été finalement arrosées. La visiteuse, elle, se rétablit. Elle a été touchée à la tête mais s’en sortira heureusement. Appelés à la rescousse, les pompiers l’ont transporté à l’hôpital de la Croix-Rousse tout proche. Pas besoin de raccourcis.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.