Cinéma : on a volé le cercueil de Charlie Chaplin

0
597

Xavier Beauvois aime le fait divers. Déjà auteur du remarquable film «Des hommes et des dieux » sur l’assassinat en Algérie des moines de Tibhirine,  le réalisateur sort demain mercredi une comédie intitulée « La rançon de la gloire ». L’histoire vraie du kidnapping du cercueil de Charlie Chaplin, en 1978.

C’est à Noël 1977 que Charlot meurt, chez lui à Vevey (Suisse), au bord du lac Léman. A l’annonce télévisée, deux malfrats en mal d’argent, deux mécaniciens automobile, décident de déterrer le comédien, et de réclamer une rançon à la famille. A l’écran, les deux hommes sont interprétés par Benoît Poelvoorde et Roschdy Zem.

Dans les colonnes du journal « Nice-Matin » dimanche dernier, Eugène Chaplin (fils du comédien) est revenu sur cet événement traumatisant qui a marqué son enfance. Opposé au départ au film, c’est par la discussion que le cinéaste l’a convaincu. Il lui a expliqué que ce film était conçu comme un hommage, une ironie du sort, une pirouette à la Charlot. « C’était même plutôt dans sa manière de disparaître ainsi une deuxième fois », explique t-il au quotidien. Et la famille a accepté de collaborer avec Xavier Beauvois, laissant même les caméras filmer dans la maison familiale.

Eugène Chaplin se souvient qu’en 1978, la famille était encore sous le choc du décès. Cet enlèvement ne changeait pas grand-chose à la peine du décès récent. Aujourd’hui, il retient de son père le temps passé avec les enfants, ses pitreries, les parties de foot, mais aussi l’image d’un grand travailleur. Des célébrités défilaient. La vie familiale à Vevey était réglée par Oona (sa mère), qui tentait de conserver l’apparence d’une vie normale.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

Charlie Chaplin ne s’est pas échappé très longtemps. Il a été retrouvé en mai 1978 dans un champ de maïs tout proche, après que les malfrats se soient fait pincer. Une souricière a été tendue par la police, les revendications ayant été enregistrées et les cabines téléphoniques étant sur écoute. Les deux complices ont été condamnés. Charlie Chaplin, lui, repose à nouveau dans son cimetière. Une dalle de béton épaisse de deux mètres le recouvre.

(Sur le même thème, lire aussi )

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.