« Colombe d’éternité », pour orner une pierre tombale dans un cimetière

1
448
Colombe d’éternité

Marie Jeanne Doutriaux sculpte depuis une trentaine d’années, le marbre, le bois, l’albâtre ou le granit. Ses thèmes de prédilection tournent autour de  la spiritualité (maternité, musique, rêverie, ressenti sur des faits d’actualité marquants). Elle recherche un éditeur/partenaire pour l’édition d’une œuvre funéraire.

Elle conçoit aussi des formes que les fondeurs coulent en bronze,  de dimensions plus ou moins monumentales. Elle a une production personnelle et répond aussi à des commandes.

Son œuvre à été vue dans divers salons, en France et à l’étranger,  et lors d’expositions personnelles ou de groupes. Vous pouvez avoir une vue de son univers artistique sur son site : www.doutriaux.com.

« Colombe d’éternité », pour orner une pierre tombale

Elle a conçu il y a quelques années une  Colombe sur un faisceau qui a été choisie par des proches pour orner une pierre tombale dans un cimetière. Celle ci a eu l’heur de plaire et une seconde commande a suivi.

Il semble que bien scellée, cette œuvre peut décorer une tombe en illustrant un symbole d’éternité qui sied au trois religions monothéistes. Mais elle pourrait aussi apporter une dimension  de recueillement dans des crématoriums, des salles de cérémonie omnicultes ou des oratoires.

A la recherche d’un partenaire pour éditer ce modèle.

Le matériau peut être de la résine, de la céramique ou du bronze, ce qui permettrait un large éventail de budgets.

Je suis détentrice des droits sur ce modèle  (Marie Jeanne Doutriaux est ma mère, et me les a cédés) mais il reste à le déposer, à trouver un fondeur intéressé et compétent puis à commercialiser le produit fini, soit sur des salons professionnels, soit par démarchage vers une clientèle de pompes funèbres ou de fabricants de stèles.

C’est pourquoi, ne connaissant pas bien ce milieu (je suis styliste de mode), je suis à la recherche d’un partenaire qui m’aiderait dans la réalisation de séries, en échange d’un intéressement aux bénéfices.

  • Le prototype est en argile cuite, à partir duquel a été fondu un bronze.
  • Le scellage est facilité par des trous sous le socle.
  • La patine (pour le bronze) peut être de diverses tonalités.
  • Merci de me contacter si ce projet vous semble intéressant.

Personne non sérieuse s’abstenir.

Cécile Doutriaux-Lambert.

 

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.