Colonel Beltrame, je vous fais commandeur de la Légion d’honneur

0
538
Arnaud Beltrame

Mardi 27 mars, le cercueil d’Arnaud Beltrame est parti de la Caserne Tournon pour arriver à Paris via l’aéroport de Villacoublay. Ce matin à Carcassonne, une courte cérémonie a eu lieu pour la levée du corps. En présence de la famille du héros et de nombreux gendarmes venus lui rendre hommage.

Six gendarmes ont porté le cercueil de leur camarade, recouvert d’un drapeau tricolore, vers un avion CASA pour le transfert du corps vers l’aéroport militaire de Villacoublay près de Paris.

 

Après l’atterrissage, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a décoré le lieutenant-colonel Beltrame de trois médailles à titre posthume: celle de la gendarmerie nationale avec palme de bronze, celle d’acte de courage et dévouement celle de la sécurité intérieure, échelon or.

Mercredi 28 mars: Passage devant le Panthéon, éloge funèbre aux Invalides et élévation au grade de commandeur de la Légion d’honneur et élevé au grade de colonel à titre posthume: la France rend ce mercredi un hommage national au gendarme Arnaud Beltrame, « héros » lors des attentats de Carcassonne et de Trèbes (Aude) de vendredi revendiqués par l’Etat islamique.

La mort de ce lieutenant-colonel de 44 ans, tué après s’être substitué à une otage dans un supermarché à Trèbes, a suscité une vague d’émotion internationale, du pape François, qui a salué un « geste généreux et courageux » au président américain Donald Trump, qui a rendu hommage à un « grand héros ».

L’hommage national, auquel ont été conviées les familles des trois autres victimes de l’assaillant Radouane Lakdim – Jean Mazières, Hervé Sosna et Christian Medvès -, débutera au Panthéon vers 10h00 d’où partira le cortège funéraire.

Selon l’itinéraire rendu public, le convoi partira à 10 heures de la place du Panthéon (Ve), puis il traversera la rue Soufflot (Ve), le boulevard Saint-Michel (Ve/VIe), les quais de la rive gauche jusqu’au pont Alexandre-III (VIIIe), et empruntera enfin l’avenue Gallieni (VIIe).

Escorté par huit motards de la Garde républicaine, il rejoindra ensuite l’Hôtel des Invalides où se tiendra la cérémonie en présence notamment de 200 de ses « frères d’armes », de l’ensemble du gouvernement, des maires de deux communes touchées et des personnes ayant assisté aux attentats, selon l’Elysée.

Lors de cette cérémonie, ouverte au public, Emmanuel Macron prononcera l’éloge funèbre – il devrait rendre hommage à la fois au colonel et aux autre victimes – avant de lui remettre la décoration de commandeur de la Légion d’Honneur et d’observer une minute de silence.

En France, une autre minute de silence est prévue à 10h00 dans toutes les gendarmeries, commissariats et préfectures et les drapeaux seront mis en berne sur les bâtiments et édifices publics.

Dans les établissements scolaires, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a demandé « un moment de recueillement », accompagné d’un temps d’échange entre professeurs et élèves.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.