Comment se déroule une autopsie médico-légale ?

1
2889
transport de corps avant mise en bière après une autopsie

L’autopsie médico-légale est demandée par l’autorité judiciaire le plus souvent par le Procureur de la République. Même si une autopsie médico-légale est réalisée sans nécessité de recueillir l’accord de la famille du défunt, la loi du 17 mai 2011 prévoit l’information aux familles.

L’ autopsie médico-légale a pour but de déterminer les causes et circonstances de la mort lorsque celle-ci est violente, suspecte ou inexpliquée. Elle doit être réalisée le plus rapidement possible. Le médecin légiste est en contact avec le Procureur de la République.

Elle comporte deux grandes phases que sont l’examen externe et l’examen interne.

L’examen externe :

Cet examen externe est identique a celui qui a été réalisé par le médecin lors de la découverte du corps sur les lieux au moment de la levée de corps, mais elle va se dérouler dans des conditions plus adéquates. Dans le cas de fractures ou de projectiles balistiques ou encore dans le cadre d’une identification de personne, une radiographie peut être demandée. Dans le cas d’une mort suspecte par empoisonnement ou pour les personnes dépendantes, il peut également avoir recours à une analyse toxicologique.

L’examen interne :

Une fois l’examen externe terminé, le médecin légiste va commencer l’examen interne en faisant des incisions profondes à l’aide d’un scalpel. L’on appelle cela aussi des « crevées ». Ces crevées sont réalisées au niveau des masses musculaires. Cela va permettre de déterminer s’il y a eu lutte grâce aux hématomes et aux ecchymoses.

Puis le médecin légiste va s’intéresser aux organes, ceux de l’abdomen c’est-à-dire le foie l’estomac, les reins, la rate, l’intestin, la vessie, les organes génitaux, le pancréas et les glandes surrénales ainsi que les organes du thorax, le poumon et bien sur, le cœur. Ces organes vont être analysés puis retirés, souvent disséqués et pesés.

Les analyses qui vont suivre vont permettre de comprendre et de dater certaines choses, comme ce qui a pu entrainer la mort ; une intoxication, ou détecter une maladie par exemple. L’on appelle cela des analyses histologiques. Puis va s’effectuer les analyses toxicologiques qui vont permettre grâce au sang et aux urines notamment de détecter des substances toxiques.

La langue, ainsi que l’œsophage ou encore la trachée et les artères carotides sont ôtés puis disséqués.

L’examen de la boite crânienne va également être une étape très importante. Le médecin légiste procède à une découpe minutieuse de la boîte crânienne afin d’extraire l’encéphale et la dure-mère. L’encéphale est pesé, disséqué puis prélevé. La base du crâne est analysée afin de rechercher d’éventuelles fractures de la boîte crânienne, dans le cas d’un projectile par exemple.

Une fois que l’autopsie médico-légale est terminée, l’étape qui arrive est également très importante, puisqu’il s’agit de la restauration du corps. Les organes qui n’ont pas été prélevés vont être remis à l’intérieur du corps. Puis le corps va être suturé, même au niveau des lésions les plus profondes. Ensuite il va être nettoyé, et il arrive qu’il soit maquillé et habillé selon les volontés des familles.

 

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.