Craignez les morts qui marchent le 23 août

0
260
Tout bon fan de zombies et/ou d’excellentes séries télévisée vous le dira : Fear The Walking Dead est sans conteste aucune l’événement de cet été. Mais que sait on à J – 15 ?
The Walking Dead pour les nuls

Il faudra bien le reconnaître un jour : The Walking Dead est sans doute la meilleure série actuellement sur les écrans. Certes, Game of Thrones, c’est pas mal, mais les personnages, comparés à la série de zombies d’AMC, manquent de profondeur.

Il est important de signaler, à ce stade, si vous ne vous en étiez pas encore rendu compte, que cet article a été écrit par un fan, délaissant pour l’occasion toute objectivité journalistique.

Fort de son succès, The Walking Dead (TWD) assurant les audiences les plus fortes de la chaîne, AMC s’est lancée dans la réalisation d’un spin off. Un spin off, pour celles et ceux qui passeraient moins de dix heures par semaine à regarder des séries, c’est une histoire parallèle qui prend place dans le même univers. Le meilleur exemple, c’est les Experts. Parfois, il y a un crossover, c’est à dire la rencontre de deux personnages d’une série et son spin off pour une histoire en commun. Fear The Walking Dead devrait se finir sur un spin of, la jonction entre les survivants de la série et le groupe de Rick Grimes.

Ou en étions nous restés

TWD est centré sur le personnage de Rick, un policier, et la série commence lorsque celui-ci se réveille de son coma après avoir été blessé en tentant d’arrêter un suspect. TWD se situe dans la région d’Atlanta, du moins au début, et débute alors que l’invasion zombie est bien commencée : l’immense majorité de la population a été contaminée, les gouvernements se sont effondrés, les forces militaires se sont retirées dans quelques enclaves qui tombent les unes après les autres. On entre de plain-pied dans l’univers de Robert Kirkman, auteur de la bande dessinée dont la série est inspirée.

Fear The Walking Dead se déroulera, du moins au début (l’invasion de zombies poussant les personnages au nomadisme) à Los Angeles, et débutera juste avant le début de l’invasion. Tellement tôt dans l’histoire que, d’après la production, le terme de « walker » ne devrait même pas être mentionné. Pour les néophytes, walkers (marcheurs) est le surnom des zombies, ces derniers passant le plus clair de leur temps à errer sans but.

Impatience ?

Alors, l’impatience gagne-t-elle les fans ? Oui, mais avec des réserves.

Oui, oui oui, et mille fois oui, parce que Fear The Walking Dead associe Robert Kirkman et les zombies, un cocktail qui a fait ses preuves. Découvrir le début de l’invasion avec le traitement spécifique de la série a de quoi enchanter les fans.

Les réserves viennent de la façon dont on nous a vendu la série : Fear The Walking Dead est présenté comme « La façon dont une famille recomposée fait face à une invasion de zombies ». Autant dire qu’entre le spectateur de Sept à la Maison et The Walking Dead, la jonction semble difficile à faire.

Le projections de presse des deux épisodes ont donné une bonne idée de la qualité attendue de la série. Globalement, les journalistes ont souligné que si ces épisodes étaient impeccables, ils manquaient un peu de zombies.

Quoi qu’il en soit, rendez vous le 23 août, si vous captez la télévision américaine, ou le 24 pour une diffusion en différé en France, pour le résultat.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here