Crématorium d’Amiens : les prix flambent

0
1887

Il n’est entré en service que le 19 janvier. S’il y a des réglages à faire, donnez-nous du temps. C’est en substance ce que répète la mairie d’Amiens (Picardie), gestionnaire des lieux, à tous ceux, familles et professionnels des pompes funèbres, qui critiquent déjà le tout nouveau crématorium de l’avenue de Grâce.

Amiens : débuts confus au nouveau crématorium

Personne ne regrette pourtant son prédécesseur vétuste, au cimetière de la Madeleine, tombant régulièrement en panne. Dans le journal « Le Courrier Picard », un professionnel témoigne même qu’il fallait pousser le son de la musique pendant les cérémonies pour couvrir les bruits de manipulation du four. Un peu raide pour les familles. Cet établissement a fermé le 5 décembre, obligeant les agents des pompes funèbres à rechercher des solutions de crémation ailleurs (et facturées plus chères donc) en attendant l’ouverture du nouveau crématorium.

On aurait pu imaginer donc que tout allait s’améliorer dorénavant. Pas si sûr. Certes, l’équipement est moderne et améliore les conditions de travail des professionnels. Mais dans les médias locaux, des familles se plaignent de « cérémonies expédiées en une demi-heure», à la file, de cortèges mélangées. Et puis il y a ce prix de la crémation. Il a doublé, passant de 340 euros à 680 euros. Sans compter les prestations d’organisation des cérémonies. Des protestations ont été adressées en mairie. Une réhabilitation de l’ancien site était-elle une solution moins onéreuse ? Le crématorium doit être inauguré samedi 31 janvier au matin. Peut-être l’occasion d’une amorce de dialogue entre les protagonistes.

Visite guidée du crématorium d’Amiens

Lire aussi :  Le Groupe OGF va gérer le crématorium de Saint-Georges-de-Didonne

Amiens est une ville avec une longue tradition crématiste, le crématorium de la Madeleine ayant débuté son activité en 1973. Il est un des dix premiers équipements de ce type en France.

En 2012, l’équipe municipale sortante dirigée par Gilles Demailly a décidé de moderniser un équipement obsolète. 6,7 Millions d’euros, financé par Amiens Métropole, pour un bâtiment de 1.000 m2 sur un site cinéraire d’environ 2 hectares, avec deux salles de cérémonies, une salle de visualisation, de remise d’urnes, une salle d’attente, une « tisanerie », un espace technique avec deux fours GEM MATTHEWS et un système de filtration aux normes 2018.

En 2014, la nouvelle équipe municipale de Brigitte Fouré a hérité de ce projet qualifié de « pharaonique » par certains pour un crématorium assurant moins de 1.000 crémations par an. Nous ne manquerons pas de prendre contact avec les responsables d’Amiens Métropole pour vous tenir au courant.

Crématorium-d’Amiens-1-1 Crématorium d’Amiens : les prix flambent
Crématorium d’Amiens
(captures d’écran du reportage de France 3)
Crématorium-d’Amiens-1-2 Crématorium d’Amiens : les prix flambent
Crématorium d’Amiens
(captures d’écran du reportage de France 3)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.