Crématorium en Corse, le désert

0
866

Le tribunal administratif de Bastia a annulé, le mardi 11 juin 2013, l’arrêté en date du 5 juillet 2012 du maire d’Ajaccio délivrant un permis de construire un crematorium à la société Picchetti et fils. Depuis des mois des riverains contestaient ce projet qui devait voir le jour sur la zone industrielle du Vazzio à Ajaccio.
La demande de permis de construire devait être accompagnée « d’une copie des dispositions du cahier des charges de cession de terrain indiquant notamment la surface de plancher que le projet de construction pouvait occuper » conformément à l’article R. 431-23 du code de l’urbanisme et malheureusement cette pièce était manquante.

Haute-Corse 1, Corse du Sud 0

Le tribunal administratif a par ailleurs rejeté  la demande de la société Picchetti et fils de report de six mois des effets de l’annulation du permis de construire entrainant de facto une obligation de déposer un nouveau permis de construire et de ne pouvoir terminer les travaux suspendu depuis février dernier.
Le premier crématorium de Corse devait être construit sur le périmètre du futur cimetière d’Ondina à Bastia et les premières crémations devaient être effectuées en effet en mai 2013, à priori le crématorium à quelques difficultés à l’allumage.

Crématorium d’Ondina (Bastia) versus crématorium du Vazzio (Ajaccio), la crémation en Corse

On sait qu’en Corse, le choix de la crémation n’est pas évident pour les familles des défunts qui doivent se rendre obligatoirement sur le Continent, à Nice ou Marseille en règle général. La crémation ne concernerait, aujourd’hui, que 10% des décès de l’Ile de Beauté.

Lire aussi :  Le Groupe OGF va gérer le crématorium de Saint-Georges-de-Didonne
corse-198x300 Crématorium en Corse, le désert
La Corse

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.