Damien COMANDON, le président visionnaire pour un groupe historique

1
756
Damien Comandon président HYGECO
Damien Comandon président HYGECO

Il y a quelques jours j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Damien COMANDON, nouveau président du groupe HYGECO. Je suis déjà venue vous parler d’HYGECO, et vous allez certainement vous demander ce que je pourrais bien vous présenter de nouveau sur ce groupe historique. Et pourtant il y a tout à dire. Depuis sa nouvelle investiture, Damien COMANDON a totalement refondé l’image du groupe qui allie ainsi la force de son histoire et la fraîcheur d’un vent nouveau.

Hygeco, Un nouvel état d’esprit

Avec Carmen De Olivera, directrice générale, l’objectif est simple : injecter leur état d’esprit à l’image du groupe. C’est quelque chose que vous verrez sans doute au salon, où Hygeco, fêtera ses 130 années d’existence. Encore une belle raison de vous déplacer en nombre à ce grand événement, au Bourget, du 23 au 25 novembre prochain.

Hygeco, la thanato ?

Très impliqué, Damien Comandon cherche à savoir ce que les thanatopracteurs vivent sur le terrain, car comme il l’explique, c’est aussi le cœur du métier. Pour lui, tous les ressentis, tous les retours des thanatopracteurs de terrain l’aident à définir l’avenir du métier, qui est, on le sait, un métier sans cesse en mutation d’ autant par sa législation que par ses représentants. Il s’interroge par exemple sur la légitimité supposée du numerus clausus qui existe actuellement sur la profession. Il le constate en tant que président du groupe : il y a un réel manque de ressource qui peut mettre la profession tout entière en péril. Ce manque de ressource cela signifie des acteurs qui, à terme, risquent de ne plus vendre de soin. La possibilité d’un retour en arrière ? Oui, s’il n’y a pas plus de rigueur, tant en terme d’utilisation des fluides, que de sérieux dans l’application de la discipline par rapport aux nouvelles lois. Son objectif est donc parfaitement identifié : redonner ses lettres de noblesse à la thanatopraxie.

La force du nouveau président, il la tire de ses diverses expériences. Parfois ne pas venir du milieu dans lequel on évolue actuellement est un atout considérable et c’est grâce à son regard aiguisé sur différents secteurs d’activités, qu’il sait allier rigueur, sérieux et à la fois une grande modernité et un renouveau.

La thanatopraxie oui, mais pas que

La thanatopraxie représente 50% de l’activité du groupe. Une part importante bien sûr, mais qui laisse la part belle à l’autre activité du groupe, l’équipement funéraire. C’est un groupe qui est à la frontière entre le funéraire et le médical. Un gros projet est en cours en Arabie Saoudite pour équiper pas moins de 30 hôpitaux. Dans cette nouvelle ère qui s’ouvre, HYGECO a donc des ambitions internationales très affichées.

OGF / HYGECO : un partenariat inégalable

De leur collaboration historique est né un partenariat il y a quelques années, qui se renforce chaque jour. Même manière de travailler dans la montée en puissance du respect des contraintes, mêmes valeurs véhiculées, font de ces deux géants du funéraire des acteurs incontournables. Pour autant, Damien Comandon, le sait, la concurrence est rude pour les thanatopracteurs. Loin de se positionner dans un climat conflictuel, la main est souvent tendue dans un sens comme dans l’autre, entre le groupe HYGECO, premier recruteur de thanatopracteurs en France et les indépendants. Modèle dont se réjouit le nouveau président, qui ne voit rien de louable et d’utile à la profession qu’un climat fratricide. Au contraire, il se plaît à rêver d’un maillage qui fonctionnerait.

HYGECO a l’international

Sa grande vision sur la profession, le président l’extrait de l’image globale qu’il peut avoir. HYGECO est un groupe international il ne faut pas l’oublier, et par exemple, si l’on prend le cas de l’Angleterre, Damien Comandon aimerait que l’on applique davantage la noblesse qu’il peut trouver dans ce pays au secteur du funéraire, pour l’appliquer en France. « C’est une institution ».

Noblesse, rigueur, et visionnaire sont les trois mots que je ressors de l’entretien d’avec Damien Comandon. Si ces trois mots s’appliquent à la vision qu’il a du groupe HYGECO et du funéraire dans un sens large c’est parce qu’il possède ces trois qualités en lui. Un groupe entre de bonnes mains, donc, à l’image d’un homme qui va de l’avant et qui nous entraîne, avec plaisir, avec lui.


http://www.hygeco.com/fr/ HYGECO-180-901 Damien COMANDON, le président visionnaire pour un groupe historique


Funéraire Info

Abénex accompagne Hygeco dans sa prise d’indépendance

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.