Décès un 31 décembre, éphéméride

0
2394

Aujourd’hui

Réveillon de la Saint Sylvestre

Ils nous ont quittés un 31 décembre :

2803-150x150 Décès un 31 décembre, éphéméride1999 : Alain Gillot Pétré, journaliste Français. Il était célèbre pour avoir présenté la météo sur Antenne 2 et TF1 avec son humour pendant 18 ans. Après des études d’histoire et de géographie, Alain Gillot-Pétré débute une carrière de journaliste de télévision en 1972. Il est d’abord rédacteur de politique étrangère et participe aux émissions 24 heures sur la 2, puis 24 heures sur la 1. De 1975 à 1977, il est aussi critique littéraire à France Inter. Le 7 février 1981, il est chargé du bulletin météo télévisé sur Antenne 2 ou il devient vedette de la télé, tout en assurant la chronique météo du quotidien Libération de 1982 à 1986. Il fête ainsi son 2 000e bulletin le 17 décembre 1984 sur Antenne 2, au côté de Bernard Rapp. Le 7 février 1986, il présente son dernier bulletin sur cette chaîne, le 2 623e, en compagnie de Claude Sérillon, et en remerciant chaleureusement son public. Début 1986, il entre sur la nouvelle chaîne privée La Cinq pour y présenter un jeu, C’est beau la vie. À partir de décembre 1987, il présente à nouveau la météo à l’écran de TF1, devenue entre-temps une chaîne privée. « Gillot » avait au cours de sa longue carrière imposé un ton nouveau et révolutionné le concept et la présentation du journal météo. Il avait notamment introduit les nouvelles techniques d’imagerie électronique, comme la photo satellitaire, et remplacé le bulletin monocorde par l’information et la narration émaillée d’histoires drôles.

LéonGambetta-150x150 Décès un 31 décembre, éphéméride
Gambetta

1882 : Léon Gambetta, homme politique français républicain. Membre du Gouvernement de la Défense nationale en 1870, chef de l’opposition dans les années suivantes, il fut l’une des personnalités politiques les plus importantes des premières années de la Troisième République et joua un rôle clé dans la pérennité du régime républicain en France après la chute du Second Empire. Il a été président de la Chambre des députés (1879-1881), puis président du Conseil et ministre des Affaires étrangères du 14 novembre 1881 au 30 janvier 1882.

Gustave_Courbet-150x150 Décès un 31 décembre, éphéméride1877 : Gustave Courbet, peintre français, chef de file du courant réaliste. Son réalisme fait scandale. Engagé dans les mouvements politiques de son temps, il est l’un des élus de la Commune de Paris de 1871. Accusé d’avoir fait renverser la colonne Vendôme, il est condamné à la faire relever à ses propres frais ; réfugié en Suisse, il meurt avant d’avoir commencé à rembourser.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here