Décès d’André Bergeron, grande figure du syndicalisme

0
669

Nous venons d’apprendre le décès, cette nuit, d’André Bergeron, ancien secrétaire général du syndicat Force Ouvrière de 1963 à 1989.

Né le 1er janvier 1922, André Bergeron avait commencé sa vie professionnelle comme apprenti typographe à 14 ans, dans le Territoire de Belfort, et avait noué ses premiers contacts avec le syndicalisme militant lors des grèves de 1936. Après la guerre et des années de travail forcé en Autriche, il avait participé en 1948 à la création de FO, dont les militants venaient pour la plupart des rangs de la CGT.

Il en deviendra la Secrétaire Général en 1963. Très sollicité, pour des postes ministériels notamment, il a toujours décliné au nom de son indépendance.

Pendant les événements de mai 68, il obtient du patronat que le SMIC soit porté à 3 francs face à Jacques Chirac, à la demande de Georges Pompidou, qui avait négocié 2,70 francs avec la CGT. André Bergeron s’est retiré en 1989, laissant l’image d’un homme de dialogue et de compromis, un grand négociateur à l’intégrité exemplaire.

Lire aussi :  Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.