Décès de Jade, comment sortir des limbes du deuil périnatal?

0
517
deuil périnatal

L’affaire qui agite Capelle-la-Grande, rapportée dans la Voix du Nord, date de 2014, mais le traumatisme est toujours là. La famille Hoffmann peine à se rétablir de la mort in utero de la petite Jade à sept mois de grossesse.

Certains diront que c’est une histoire de mauvais Karma, d’autres que c’est la faute à tout le monde, médecins, clinique, pompes funèbres. Le 22 juin prochain scellera définitivement la réponse de cette terrible histoire.

Mais en attendant comment réparer la faute, essuyer les larmes, panser les plaies ? Le parcours d’une famille qui a subi un deuil périnatal est semé d’embuches…

La reconnaissance :

Le manque de prise en charge au moment d’un décès périnatal laisse les familles dans le flou. Pourtant ces familles qui hier encore commandaient une poussette se retrouvent aujourd’hui à devoir choisir un cercueil – et encore lorsqu’elles sont suffisamment informées pour prendre en charge le cérémonial –

Vulnérables, elles sont mises de côté par la société, considérant le deuil marginal qu’elles traversent comme un sous-deuil.

La justice :

Cette famille porte plainte contre la clinique, contre le gynécologue qui n’avait rien remarqué pendant l’échographie et contre les pompes funèbres à cause de l’échange du corps.

Selon ses dires il s’agirait de rendre justice à Jade mais aussi pour que ce genre d’erreur ne se reproduise plus.

Mais la Justice va bien au-delà, et nous en revenons au point au-dessus, elle sert surtout à marquer le décès et à trouver une cause, une raison à tout ça.

Le sujet de l’article n’est pas de débattre des responsabilités de chacun et s’il s’avère que le 22 juin qu’aucune partie n’est en cause, il faut pourtant que la Justice de par sa fonction statue sur une raison valable au décès. Malheureusement nous savons que ça n’est pas toujours le cas.

La mort d’un être cher et plus encore lorsqu’il s’agit d’une petite vie est d’une injustice sans nom.

Aucune raison n’est supportable. Et c’est en partie ce qu’on fait les pompes funèbres Fick en prenant en charge le coût de l’inhumation. Accepter d’être le responsable, – qu’il le soit ou non je le répète ça n’est pas le sujet – aide à pointer du doigt, à trouver une cause à l’innommable.

Une nouvelle vie :

Derrière la mort, la vie. Et c’est avec beaucoup d’amour que la famille Hoffmann a accueilli le petit Williams en février dernier. La force de créer à nouveau la vie, sans le danger d’un être de remplacement est un combat gagné pour cette famille qui, fin juin, commencera à panser ses plaies.

Le travail de deuil commence le jour où la peine est reconnue.

sarah-paquentin-300x300 Décès de Jade, comment sortir des limbes du deuil périnatal?Par Sarah Paquentin-Berri

La petite gomme est une maison d’édition qui accompagne l’enfant dans des périodes complexes de sa vie, comme le décès d’un proche ou le divorce de ses parents.

Une page Facebook aussi pour la petite gomme

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.