Décès un 21 décembre, éphéméride

0
211
guy des cars citation

Aujourd’hui :

Premier jour de l’Hiver communément appelé « Jour de la Neige ». C’est aussi le solstice d’hiver qui représente la  journée la plus courte de l’année.

Défunts du jour :

1993 : Guy des Cars, écrivain français. Il est le fils de François de Pérusse, duc des Cars 1875-1941 et de Marie Thérèsa Edwards 1879-1941. Guy des Cars a fait ses études chez Guy_des_Cars_ Décès un 21 décembre, éphémérideles Jésuites où il entre à l’âge de 7 ans, il n’en ressort qu’à 16. Entre-temps, il est renvoyé six fois. Ses maîtres disent de lui  » Brillant élève, mais mauvais esprit ». Il embrasse alors la carrière de journalisme, à 28 ans, il est rédacteur en chef du « Jour ». Lieutenant d’infanterie, il reçoit la Croix de Guerre pour sa conduite au front. Après la défaite de 1940, il se retire dans le Midi où il écrit son premier roman L’officier sans nom, un livre de guerre. Il a écrit de nombreux romans qui ont eu un grand succès dont L’Impure, La Brute, La Dame du cirque, Le Château du clown, Les Filles de joie, Le Faussaire, L’Envoûteuse, La Justicière, L’Entremetteuse, La Maudite.

1824 : James Parkinson, médecin, géologue, et militant politique. James Parkinson a marqué l’histoire de la neurologie pour avoir décrit avec précision, en 1James-Parkinson- Décès un 21 décembre, éphéméride817, une affection jusqu’alors méconnue la paralysie agitante (paralysis agitans) renommée en son honneur maladie de Parkinson par le neurologue français Jean-Martin Charcot. Il était amateur éclairé de géologie et de paléontologie. il fit de nombreux voyages à la recherche de fossiles et publia en 1804, le premier volume de ses « Restes Organiques du Monde Précédent ». A la fin du siècle, Parkinson était bien établi et bien connu comme réformiste social, avec des opinions révolutionnaires sur la guerre, l’armée, les causes de la pauvreté ainsi que sur la médecine, militant pour la désobéissance civile.

1549 : Marguerite de Navarre, femme de lettres. Elle joue un rôle capital au cours de la marguerite-de-navarre- Décès un 21 décembre, éphéméridepremière partie du XVIe siècle : elle exerce une influence profonde en diplomatie et manifeste un certain intérêt pour les idées nouvelles, encourageant les artistes tant à la Cour de France qu’à Nérac. Sœur du roi François Ier, elle est la mère de Jeanne d’Albret (reine de Navarre et mère du futur roi Henri IV). Elle est aussi connue pour être, après Christine de Pisan et Marie de France, l’une des premières femmes de lettres françaises, surnommée la dixième des muses, notamment pour son recueil de nouvelles connu aujourd’hui sous le titre L’Heptaméron.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.