Décès un 3 juillet, éphéméride

0
1023
Aujourd’hui :

C’est la journée mondiale sans sacs plastique.

Défunts du jour :

claude-pompidou-i Décès un 3 juillet, éphéméride2007 : Claude Pompidou, épouse de Georges Pompidou, dix-neuvième président de la République française de 1969 à 1974.

Jim_Morrison_1969-251x300 Décès un 3 juillet, éphéméride1971 : Jim Morrisson, chanteur, cinéaste et poète américain, cofondateur du groupe de rock américain The Doors, dont il fut membre de 1965 à sa mort. Sex-symbol provocant au comportement volontairement excessif, devenu une véritable idole de la musique rock, mais aussi intellectuel engagé dans le mouvement du protest song, en particulier contre la guerre du Viêt Nam, attiré par le chamanisme, on lui attribue une réputation de « poète maudit » que sa mort prématurée, à Paris, dans des circonstances mal élucidées, transforme en légende, notamment fondatrice de ce qui est connu sous le nom de Club des 27. Le culte que lui vouent ses fans éclipse cependant une œuvre poétique d’une grande richesse que Morrison lui-même a pu considérer comme sa principale activité, au moins à partir de l’été 1968.

Brian_Jones_1965-208x300 Décès un 3 juillet, éphéméride1969 : Brian Jones, musicien multi-instrumentiste britannique. Icône des années 60, il est surtout connu pour avoir été le fondateur des Rolling Stones, groupe pour lequel il a joué de 1962 à 1969. Principalement guitariste et harmoniciste au sein des Rolling Stones, Brian Jones maîtrisait de nombreux instruments traditionnels tels que le sitar (comme sur Paint It, Black) , le marimba et différents instruments à vent, qu’il a intégrés à de nombreux titres du groupe, influençant considérablement leur musique dans les années 60. À partir de 1967, il connait de sérieux problèmes avec la drogue et dans sa vie sentimentale, et devient de moins en moins capable de jouer. Il est relégué au second plan par Mick Jagger et Keith Richards, puis il est contraint de quitter les Rolling Stones en juin 1969. À peine un mois après, il est retrouvé mort dans sa piscine. Il est un des symboles initiatiques de la décadence et de la révolution des mœurs des années 60, au même titre que Syd Barrett, le leader original du groupe Pink Floyd, et un éminent membre du club des 27. Le bassiste original des Stones, Bill Wyman a dit de Jones «… Il a créé le groupe. Il a choisi les membres. Il a nommé le groupe. Il a choisi la musique qu’on jouait. Il nous a trouvé des concerts… Très influent, très important et puis il a perdu son pouvoir peu à peu – extrêmement intelligent – et il l’a gâché et tout s’est envolé »

André_Citroën_1932-239x300 Décès un 3 juillet, éphéméride1935 : André Citroën, ingénieur polytechnicien français, pionnier de l’industrie automobile, fondateur de l’empire industriel automobile Citroën en 1919. C’est l’une des figures les plus importantes de l’industrie automobile. Son œuvre dépasse les frontières françaises tant les méthodes de production et de marketing à grande échelle qu’il introduisit, ont révolutionné le domaine. L’Amérique où s’invente la production moderne de l’automobile est devenue la référence d’André Citroën. Il désire être le « Henry Ford européen », appliquant les méthodes du fordisme ajoutées à l’exigence et l’innovation technique, et construire une voiture populaire pour mettre l’automobile à la portée du plus grand nombre. André Citroën ne s’est pas fait connaître comme ingénieur automobile, mais en tant qu’industriel. Sa gestion de l’entreprise et son charisme plus que son « génie de l’invention » lui ont permis de s’entourer de grands noms et de talents de l’époque. Il a su les motiver grâce à un entregent hors pair. Il a également su apporter les techniques développées en Europe, notamment de l’Allemagne, et d’outre-Atlantique. André Citroën n’a pas plus inventé la traction avant qu’il n’a été le premier à avoir commercialisé une voiture dotée de cette technique ; mais la firme met au point un joint homocinétique plus simple et plus fiable que ses prédécesseurs. Les Citroën 7, 11 et 15 « traction avant » restent les premières automobiles à avoir popularisé cette technique, au point d’être devenues dans le langage courant les « Tractions ». Il est également réputé pour son savoir-faire médiatique, à l’image de la formidable campagne orchestrée lors du lancement de la Traction avant. Le slogan « En avant ! » deviendra le symbole de la firme.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.