Dents en or, déambulateur, cannibale, selfie…L’actualité du 14 juin 2018

0
190

Dents en or, déambulateur, cannibale, selfie…L’actualité du jeudi 14 juin 2018. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du 14 juin 2018. Revivez l’actualité dans la revue de presse sur Funéraire-Info.

Les fossoyeurs récupéraient des dents en or dans les tombes pour les vendre à des bijoutiers

Trois fossoyeurs sont jugés à Bobigny ce jeudi. Ils sont soupçonnés d’avoir revendu à des bijouteries parisiennes des dents en or et des objets précieux prélevés sur des squelettes d’un cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis).

Portugal : un couple d’Australiens se tue en prenant un selfie

Un couple de touristes australiens d’une trentaine d’années a trouvé la mort en tombant d’un mur qui surplombe une plage à Ericeira, dans les environs de Lisbonne, en essayant probablement de se prendre un selfie, a-t-on appris mardi auprès de services de secours. « Tout semble indiquer que la chute s’est produite alors qu’ils tentaient vraisemblablement de prendre un selfie », a indiqué à l’AFP le commandant de la capitainerie de Cascais, Rui Pereira da Terra. « Il semble qu’ils aient laissé tomber leur téléphone portable et qu’ils soient tombés en se penchant pour essayer de le ramasser ».

Elle tue son mari à coups de déambulateur et écope de vingt ans de prison

Meurtre au déambulateur. Dans la soirée du vendredi 8 juin, une femme de 66 ans a été condamnée par la Cour d’Assises à vingt ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son mari. Les armes du crime : un déambulateur et un balai.

Lire aussi :  Funexia, cimetière, Services Funéraires - Ville de Paris… L’actualité du 26 juin 2018

Danièle Louis comparaissait devant les jurés depuis jeudi pour le meurtre de Christian Gonda, déjà diminué du fait d’un AVC survenu le 16 décembre 2015, à Saint-Genis-d’Hiersac, en Charente. Le couple avait pour habitude de se quereller. Les jurés ont déclaré qu’elle avait volontairement donné la mort à son époux, comme le révèle Charente libre

Le cimetière de Kobané en Syrie, symbole des victoires kurdes contre l’EI

Avec la tendresse d’un père, Adham Olaiki nettoie les feuilles et les brindilles sur l’ultime lieu de repos de son fils, une tombe de marbre dans un cimetière aux abords de Kobané, symbole dans le nord syrien de la résistance aux jihadistes.

C’est là, dans « le cimetière des Martyrs », que reposent des centaines de combattants kurdes, tombés sur le champ de bataille face au groupe Etat islamique (EI), ainsi que des civils pris pour cible ou tués par l’explosion de mines, comme le fils d’Adham, mort en 2015 à 12 ans.

Un monument funéraire de forme pyramidale, décoré des drapeaux des Unités de protection du peuple (YPG), la principale milice kurde, veille sur des rangées de tombes identiques, recouvertes de marguerites jaunes et de roses rouges – aux couleurs du drapeau de la milice.

L’affaire du centre funéraire s’invite au conseil municipal de Sète

ans une séance publique marquée par l’examen du compte administratif, le budget des pompes funèbres et du crématorium a cristallisé les critiques de l’opposition dans cette affaire de malversation présumée.
« A quoi a bien pu servir l’argent de nos morts ? La question posée par l’élu d’opposition socialiste Sébastien Denaja a jeté un froid, lundi 11 juin au conseil municipal. Durant plus d’une heure, et au moment d’examiner le budget 2017 des pompes funèbres sétoises, le débat sur les malversations présumées a fait rage. Dans une ambiance pesante compte tenu de la nature de la régie concernée par cette affaire.

Lire aussi :  Certificat de décès, crématorium, exhumation sauvage… L’actualité du 28 juin 2018

Plus de 6000 greffes d’organes ont été réalisées en 2017

La greffe la plus courante reste de loin la greffe du rein, suivie de la greffe de foie et de cœur.

La barre des 6000 greffes par an a été dépassée pour la première fois en France en 2017, a annoncé mardi l’Agence de la biomédecine qui organise et assure la répartition et l’attribution des organes à tout moment. Une progression qui se rapproche de l’objectif fixé pour 2021 d’atteindre 7800 greffes d’organes dont 1000 à partir d’un donneur vivant. Pour le moment, la majorité des greffons sont prélevés chez des personnes en état de mort encéphalique, qui concerne seulement 1% des décès à l’hôpital.

Le documentaire sur le cannibale Issei Sagawa frappé d’une interdiction aux moins de 18 ans

Après l’ébouriffant « Léviathan », le duo de cinéastes-anthropologues Verena Paravel et Lucien Castaing-Taylor s’attaque au tristement célèbre « cannibale japonais« . Ayant circulé dans de nombreux festivals (Venise, Toronto, New York), leur documentaire « Caniba » devrait sortir le 22 août prochain. Une exploitation qui risque d’être endommagée par son interdiction aux moins de 18 ans.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here