Dernière joie dans la dernière ligne droite

0
280
(capture Facebook site Mashable)

Franck Keat a été toute sa vie un grand passionné de chevaux. Il les a aimés, montés et même élevés par centaines en devenant propriétaire d’une écurie. Agé de 80 ans, cet Anglais atteint d’un cancer finissait sa vie dans un hôpital de Bodmin, en Cornouailles (au sud du pays). C’était sans compter sur une dernière surprise improbable déboulée dans la dernière ligne droite.

Emouvante, l’histoire est contée par le site internet Mashable. C’était vendredi dernier. Franck Keat rêvait d’aller faire un dernier tour dans son haras. Caresser une ultime fois la robe de ses quadrupèdes. Leur dire un dernier adieu. Hélas, l’éleveur se sentait trop faible pour quitter son lit de souffrances.

L’équipe de soins de l’hôpital a eu alors une idée. Si l’éleveur ne peut aller au cheval, faisons venir le pur-sang. C’est ainsi que Early Morn, 5 ans, robe marron, a été mené pour une visite surprise jusqu’au patio de l’établissement. Il était l’un des chevaux préférés de Franck Keat, qui l’a élevé en 2010.

Le malade a été transporté dans son lit à roulettes jusque là, et s’est trouvé face à la bête. Un moment fort pour tous. « Il était au bord des larmes et sans voix », a témoigné une infirmière présente, elle-même émue.

Sur cette dernière joie, Franck Keat a passé le week-end sereinement, puis a succombé lundi dernier.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.