« Dernières confidences  » se vendra aussi sur le net

1
496

Patience, persévérance : à l’origine du concept « Dernières confidences » depuis plus d’un an, Marion Delrue croit en son idée, et elle le fait savoir. La Lilloise a lancé mercredi une campagne de publicité dans un cinéma du Nord, et vise la création d’un site internet marchand.

Dernières-confidences "Dernières confidences " se vendra aussi sur le netL’ex-coach personnel veut aider les vivants dans leur deuil. Leur permettre de ne pas vivre dans le regret ne n’avoir pas su dire, ou eu le courage de parler à temps au défunt. Avant la séparation définitive. Alors elle donne la possibilité d’écrire un mot d’affection, une confidence sur une fiche ensuite cachetée et glissée dans la fente d’un cercueil aménagé, ou dans un étui fixé. En toute confidentialité.

Le spot de publicité de Marion Delrue, d’une durée de dix secondes, sera diffusé 3.500 fois au cours de l’année. Elle prévoit également d’ouvrir d’ici fin mars un site marchand pour proposer directement son aide et ses produits. Sans passer forcément dorénavant par les pompes funèbres qu’elle avait démarchées. « En démarrant, en janvier 2014, je n’imaginait pas commercialiser mes produits sans elles », explique-t-elle. « Mais il y a finalement une demande, et cela peu faire évoluer les mentalités plus vite.»

Car la chef d’entreprise a fini par prendre conscience, à force de courir les routes du Nord, de la Picardie, de l’Est du pays, et de démarcher des pompes funèbres indépendantes, des gros groupes aussi. Avec à la clé de l’intérêt mais peu de concret : les pompes funèbres entendent rester confinées « dans leur packaging habituel et confortable à vendre. Facile, bien maitrisé, correspondant aux standards, pratique, rapide.  Les particuliers vont plus vite que les pompes funèbres. Ils sont curieux et portent beaucoup d’intérêt à cette nouveauté funéraire. » Elle assure avoir reçu des messages de personnes qui réclamaient des éclaircissements, via Facebook. Qui l’interrogeaient : pourquoi ne trouve t-on pas les services « Dernières confidences » en agence ?

Lire aussi :  FunerArts, une année d'innovations et de succès

En un an d’activité, elle a vendu 14 coffrets, une vingtaine de cercueils, quatre contrats obsèques.

Alors elle a douté, s’est remise en cause. Etait-ce par exemple une question de prix ? « J’ai décidé de revoir certaines choses dans ma façon de faire », poursuit-elle. « Je continue à penser que mes produits ont leur place en pompes funèbres, en plus d’un site marchand.  Le meilleur lieu pour présenter cette nouveauté reste les agences. Cette nouvelle aide au deuil est un service complémentaire. C’est un plus pour les professionnels. Les familles se sentent ainsi plus soutenues, comprises,  aidées dans leur peine. L’image du conseiller en sort grandie. »

De nouvelles entreprises du funéraires proposent ce type de services. Dans l’accompagnement des familles, les démarches administratives, les devis, les cérémonies, les fleurs, la dispersion des cendres. « Je pense que les pompes funèbres ne peuvent ignorer ces changements. »

 

Site internet : dernieresconfidences.fr

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here