Deuxième crématorium à Paris, l’appel d’offre est lancé

1
607

C’est un appel d’offre qui vaut officialisation : la Mairie de Paris cherche à pourvoir une « Mission d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour la préparation du programme de construction d’un complexe funéraire à Paris ». C’est la première étape concrète du nouveau crématorium, mais ou ?

Ce que l’on sait

On peut en être certain : le serpent de mer du nouveau crématorium va voir le jour. Une mission d’assistance à la maîtrise d’ouvrage est destinée à étudier la meilleure manière de concrétiser un projet, une fois celui-ci acté au niveau des instances municipales. A ce stade, donc, la Maire de Paris a, sauf cas exceptionnel, décidé que le projet se ferait, et qu’il y avait, c’est important, le budget pour le faire.

Ce dont on est certain… C’est plus compliqué. Pour commencer par le plus simple, il y aura un crématorium, mais pas que. Celui-ci sera doté, dès le début, de trois four, et pourra être doté de deux fours supplémentaires, soit 5 au total, à terme et si besoin. Mais ensuite, on reste dubitatif sur la « chambre funéraire de 20 cases + extension de 20 cases ». On parle de quoi ? D’une morgue de 20 cases pouvant en recevoir 20 supplémentaires à terme, avec ce que ça implique de logistique (couloirs pour la circulation, salles de soins, accès corbillards à l’extérieur), ou d’un funérarium, qui se définit plutôt, habituellement, par le nombre de salons.

A mois que la Ville de Paris opte uniquement pour des salons de présentation provisoire, mais, là encore, le nombre n’en est pas indiqué… A moins qu’il ne s’agisse simplement d’une zone d’attente pour les défunts en attente de crémation ? Tout cela n’est pas très clair.

Lire aussi :  Réception de familles après les obsèques : un travail de deuil essentiel

L’ensemble se verra adjoindre un jardin cinéraire de 500 mètres carrés, ce qui n’est pas énorme eu égard au nombre de crémations attendues, d’un columbarium et d’un parc de stationnement pour le personnel et les familles. Nulle part il n’est fait mention d’une zone de transit pour les corbillards et TSC, les défunts prennent les transports en commun, ou CorbiLib, sans doute…

Une chose est bien certaine : la Ville de Paris a effectivement besoin d’assistance pour maîtriser son projet.

Ce qu’on ne sait pas

Le suspense est à son comble, la question brûle toutes les lèvres, « Mais ou est-ce ? » et si vous lisez les intertitres, vous saurez déjà qu’on ne dispose pas encore de l’information.

A Funéraire Info, on pariera sur l’ouest de Paris, pour compléter efficacement le Père Lachaise, à l’Est, puisque ce centre funéraire est destiné à venir en renfort au prestigieux crématorium historique.

Ou précisément ? La question se pose. L’on ne peut que spéculer. On a appris très récemment que le Bois de Boulogne était considéré comme une zone constructible comme une autre, on pourra alors expliquer facilement aux chauffeurs amenant des défunts de province, « Bon, c’est simple, une fois que tu es dans le 16éme, tu entres dans le bois, tu auras les travelos sur ta gauche, le camp de migrants sur ta droite, le crématorium, ce sera la deuxième à gauche, juste après la salle de shoot. »

Plaisanterie mise à part, nous observerons avec un vif intérêt la proposition d’emplacement du crématorium, sachant que, ou que ce soit dans Paris, la densité de riverains, rétif par définition, au mètre carré sera forcément importante. Et qu’un centre funéraire peut faire perdre de la valeur à un logement. Ce qui, vu les tarifs parisiens, peut vite se compter en dizaines de milliers d’euros…

Lire aussi :  Inauguration du crématorium de Saint-Raphaël le vendredi 16 mars

Enfin, on se demandera ce qu’il advient des crématoriums de la région parisienne qui, tout particulièrement dans l’ouest, tirent une part non négligeable de leur activité des défunts parisiens.

Bref, vous l’aurez compris, deux certitudes ressortent. La première, la Ville de Paris est décidée à lancer un vaste projet de complexe funéraire. La deuxième, ça ne va pas être facile du tout.

L’appel d’offre est à lire ici

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here