Devenir des métaux après la crémation, la réponse Orthometals

0
678
orthometals recyclage metaux crematoriums

Que deviennent les métaux issus de la crémation humaine qui ne sont pas détruits durant celle-ci ? Prothèses, plaques, implants médicaux, sont souvent fabriqués en alliages de métaux rares qui représentent une charge pour les crématoriums, en terme de tri et de stockage. Des sociétés proposent de gérer ce recyclage, à l’image d’Orthometals.

Métaux issus de la crémation

Les métaux issus de la crémation proviennent d’appareillages médicaux. Prothèses, plaques pour réparation de fracture et consolidation, etc.

Ces métaux résistent à la crémation. Une fois celle-ci terminée, il reste dans le four les calcius et ces prothèses. Les calcius sont en fait les résidus carboniques du corps humain, les os, qui seront broyés, pour devenir les cendres, remises à la famille ou dispersées.

Les prothèses, elles, sont conservées par le crématorium. En effet, leur statut s’apparente à celui des DASRI, ils ne peuvent donc être ni réutilisés, ni restitués à la famille, ni jetés, tout simplement.

Ce qui pose deux problèmes. Le premier est un problème de stockage : au fur et à mesure du temps, ces déchets occupent de plus en plus de place, et cet espace finit par avoir un coût. Le second est un problème de valeur. Les matières concernées sont des alliages de métaux précieux, soigneusement sélectionnés pour leurs qualité intrinsèques, et qui, par leur rareté, ont une valeur marchande importante.

La problématique du crématorium

La problématique du crématorium est dès lors simple à cerner. Ou les problématiques, d’ailleurs : comment stocker ces métaux, à qui les confier pour retraitement, que faire de la somme d’argent obtenue vis à vis de cette transaction

Lire aussi :  Plantes et cimetières au printemps : Les allées des âmes fleuries

En effet, si la famille ne peut pas prétendre à récupérer ces métaux, il est assez difficile pour le crématorium de se les approprier pour en tirer un bénéfice.

Une solution originale

La société Orthometals propose, depuis quelques années, une solution originale. Après avoir signé un contrat de partenariat avec le crématorium, Orthometals fournit une box de stockage des métaux bruts, qu’elle passe collecter régulièrement.

Ces métaux sont ensuite triés, transformés en lingots et revendus sur le marché. Sans spéculation : la société ne souhaite pas spéculer sur la valeur de ces lingots en les entreposant, ils sont revendus immédiatement au cours de l’argus officiel.

Orthometals prélève sur le fruit de cette vente l’argent nécessaire à assurer son fonctionnement, et restitue le reste aux crématoriums. Charge à ces derniers, comme il est convenu avec Orthometals, de l’utiliser à des fins de mécénat d’actions locales ou nationales dans le tissu associatif. Œuvres de bienfaisances, actions écologiques, l’idée est de donner du sens à l’expression « développement durable ».

De nombreux groupes ont accordé leur confiance à Orthometals, à l’exemple d’Atrium, qui vient d’inaugurer un crématorium à Noyal Pontivy.

Le site d’Orthometals : orthometals.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here