Directrice de Vulcania : la piste du suicide

0
887
(Capture d'écran France 3)

Après l’autopsie réalisée hier jeudi, la piste du suicide est la « plus probable ». C’est ce qu’a déclaré le procureur de la République de Clermont-Ferrand, après la découverte du corps de Catherine Damesin, 55 ans, directrice du parc d’attractions Vulcania.

 La directrice, personnalité du tourisme auvergnat, est morte des suites d’une importante chute. Elle a été retrouvée mercredi dernier à Chambon-sur-Lac, au pied d’une falaise du massif du Sancy, dans le Puy-de-Dôme. Elle était portée disparue depuis dimanche, alors qu’elle était partie en randonnée, comme elle en avait l’habitude. Un accident de parcours n’est donc pas totalement exclu. Des résultats d’analyses toxicologiques sont encore attendus.

Nommée en 2007 à la tête de Vulcania, Catherine Damesin est arrivée avec pour tâche de redresser un parc d’attraction familial en grande difficultés financières. Depuis, elle a redoré l’image du lieu, ouvert de nouvelles attractions plus populaires, et attiré davantage de monde (322.000 visiteurs en 2014).

Catherine Damesin, auparavant, avait travaillé au Conseil régional d’Auvergne, après être passée par le groupe de médias Bayard Presse et Médecins sans Frontières. Vulcania, lancé en 2002 par Valéry Giscard d’Estaing alors président de la Région, ouvre sa nouvelle saison dans cinq semaines.

Lire aussi :  Crématorium sous l'eau, enterrement en Hyundai… L’actualité du 4 juin 2018

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here