Disparition de la danseuse étoile Wilfride Piollet

0
357

« Sa liberté d’esprit et sa curiosité faisaient d’elle une des personnalités les plus singulières de l’Opéra » : la danseuse étoile et chorégraphe Wilfride Piollet est morte mardi dernier dans la capitale, a annoncé l’Opéra de Paris. Elle avait 71 ans.

Elle avait intégré l’école de danse de cette prestigieuse institution en 1955. Dix ans plus tard, Maurice Béjart la propulse soliste. Quatre ans plus tard, elle est danseuse étoile. Une trajectoire fulgurante pour cette surdouée, qui la verra danser les grands classiques : La belle au bois dormant, Giselle, Le lac des cygnes notamment avec des partenaires aussi prestigieux que Rudolf Noureev.

Elle se lance ensuite auprès de chorégraphes plus contemporains (Merce Cunningham) puis signe ses propres œuvres et anime sa propre compagnie. Elle a aussi mis au point une méthode d’entraînement du danseur, publié de nombreux livres, donné des conférences et enseigné.

Lire aussi :  Comparobsèques, vers une seconde augmentation de capital

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here