Du muguet en mai, des chrysanthèmes en novembre

0
673

Après les cloches de Pâques, les clochettes du muguet du 1er mai. Certains pourront considérer qu’il y a, ce jour-là, quelque chose qui cloche justement : on célèbre le travail, on le fête … en chômant et en manifestant manifestement. Le 1er mai c’est exactement la moitié de l’année du secteur funéraire qui comme chacun le sait commence à la Toussaint avec ses chrysanthèmes ! Le 1er mai, on offre du muguet pour porter bonheur à ceux que nous aimons. Pourquoi ces clochettes blanches et parfumées et pas du lilas, ou autres fleurs de saison ?

Depuis la fin du XIXe siècle, le 1er mai, fête du travail, est la journée des revendications sociales, la journée internationale des travailleurs n’est pas l’occasion de faire bloc pour les syndicats, à quelques exceptions près, comme le 1er mai 2002. Ce jour-là, 1,3 million de personnes avaient manifesté. Mais aujourd’hui, le muguet va fleurir dans les rues partout en France. Il est de tradition d’en offrir pour porter bonheur, de préférence avec 13 clochettes.

Le muguet, une tradition ?

Les Romains fêtaient déjà, au début du mois de mai, les Florales, en l’honneur de Flora, la déesse des fleurs. En Grèce, la tradition existe toujours : on suspend des couronnes de fleurs à l’entrée des maisons.

La tradition remonterait à la Renaissance: le 1er mai, il était d’usage, dans les campagnes, d’offrir une branche de quelque chose pour célébrer la fin de l’hiver. En 1560, le roi Charles IX en visite dans la Drôme où on lui offrit un brin de muguet et l’année suivante il en offrit aux dames de la Cour en guise de porte-bonheur.

Le chansonnier toulonnais Félix Mayol, auteur du célèbre « viens poupoule« , en débarquant à Paris, gare Saint-Lazare le 1er mai 1895, va offrir un bouquet de muguet à son amie parisienne Jenny Cook et suite à son succès sur la scène du « Concert parisien », ou il arborait quelques brins à sa jaquette, il conservera ce muguet porte-bonheur. Depuis 1921, le muguet de Mayol est d’ailleurs devenu l’emblème du Rugby Club Toulonnais.

Le 1er mai 1900, lors d’une fête organisée par les grands couturiers parisiens, toutes les femmes reçurent un brin de muguet.

En avril 1941, Pétain instaure la « fête du Travail et de la Concorde sociale « , le 1er mai et le muguet remplace l’églantine rouge, associée à la gauche.

Nous vous souhaitons un bon 1er mai et nous pensons à ceux qui sont d’astreinte ou au travail en ce premier jour du bien joli mois, les professionnels des pompes funèbres, assistants funéraires ou thanatopracteurs, mais aussi les pompiers, les policiers, les professionnels du secteur de la santé et ceux que nous aurions pu oublier !

 muguet-mai Du muguet en mai, des chrysanthèmes en novembre

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here