La e-cigarette, une métaphore pour y voir plus clair

7
1243
La e-cigarette est en danger.

Des mesures sont prises contre la cigarette électronique, ce qui laisse pantois notre rédac’chef adjoint, vapoteur militant. Puisqu’il s’agit de sauver des vies, nous ne pouvions que lui laisser une petite place dans Funéraire Info…

e-cigarette-en-danger-300x225 La e-cigarette, une métaphore pour y voir plus clair
La e-cigarette est en danger.

Une petite histoire

Pour bien vous faire comprendre les enjeux de la e-cigarette, et ses dangers, autant commencer par une petite fable. Elle s’appuie sur des témoignages et études réalisés par des médecins, qui seront citées en annexe de cet article.

Imaginez un pays de contes de fées qui serait celui de la dépendance nicotinique. J’ai bien dit nicotinique et non pas tabagique, nous y reviendrons. Ce pays, on y arrive de son plein gré, souvent par naïveté, parfois par hasard, peu importent les raisons : vous êtes arrivés dans ce monde, qui est absolument semblable au nôtre, et vous en serez prisonnier toute votre vie.

Parce que le fumeur, comme l’alcoolique, ne devient jamais un ex fumeur. Un fumeur qui arrête de fumeur, même si il éprouve ensuite une vive aversion pour la cigarette, devient un fumeur abstinent. La partie de son cerveau qui réclame de la nicotine ne cessera jamais de lui en réclamer.

Vous arrivez donc dans ce pays de la nicotine, et là, un petit bonhomme rigolo vous accueille. Pourquoi rigolo ? Parce que j’ai envie, et c’est une fable après tout.

Le bonhomme rigolo vous propose alors un choix. « Pour vivre au pays de la nicotine, il faut jouer à un jeu. Tu as le choix entre jouer selon les règles de la cigarette, ou selon les règles des e-cigs. » Vous, bien entendu, vous vous demandez quelles sont ces règles. Se présentent alors d’un côté un cigarettier, et de l’autre un e-cigManiaque. « On va vous expliquer ».

Le choix du cigarettier

Le cigarettier vous amène alors dans une petite pièce étouffante, à peine plus grande qu’un cercueil. Au centre, sur une petite table tâchée de traces brunâtres qui pourraient être du sang séché, un revolver à barillet, six coups.

« Vous connaissez la roulette Russe ? » demande le cigarettier « Alors, le jeu est simple : dans cette arme, il y a trois balles. Vous l’appuyez sur votre tempe, et vous pressez sur la détente ». Comme vous lui faites remarquer que vous avez une chance sur deux d’y rester, il sourit « De toutes façons, vous êtes obligés de jouer ».

Le choix de la e-cigarette

Dehors, patientant dans un épais nuage de vapeur qui, vous le remarquer, sent très fort la vanille, le e-cigManiaque vous fait signe de le suivre. Vous l’accompagnez donc et il vous fait entrer dans une grande pièce immaculée. Au centre de cette pièce, une immense table, sur cette table, 77 revolvers à six coups.

« Bon, vous connaissez la roulette Russe ? » vous demande l’e-cigManiaque. Comme vous acquiescez, il poursuit « Vous prenez un de ces revolvers, vous faites tourner le barillet, vous appuyez sur la queue de détente, et voilà ». Intrigué, vous lui demandez combien de balles compte chaque arme. « Combien dans chaque ? Euh, eh bien, j’ai peut être mis une balle dans une seule de ces armes, ce qui, au pire des cas, vous fait une chance sur 460 d’avoir un souci ». Vous vous interrogez : peut être ? « Ben oui. On nous dit que la e-cigarette est peut être dangereuse, alors j’ai peut être mis une balle. Ou j’ai peut être oublié. ».

L’heure du choix

Voilà en termes simples le chois proposé aujourd’hui par la e-cigarette comme alternative à la cigarette tabac selon les connaissances scientifiques actuelles.

Il est d’ailleurs erroné de parler de e-cigarette, mais d’atomiseur individuel. La vapeur obtenue est due à l’évaporation de liquide, et non pas à la combustion de feuilles séchées. Le seul point commun entre les atomiseurs et la cigarette tabac sont la nicotine, qui n’est pas un produit du tabac. Sinon, comment expliquer que des pesticides dont elle est l’ingrédient essentiel soient vendue en jardinerie, en dehors du monopole des buralistes ?

Les buralistes et débitants de tabac ont beau jeu aujourd’hui de réclamer le monopole de la e-cigarette aujourd’hui : ils oublient juste de préciser qu’il y a cinq ans, lorsque des importateurs se sont avisés de ce nouveau produits, ils ont été la proposer aux bureaux de tabac, qui l’ont refusée. Ce sont des geeks qui se sont alors emparés de ce marché dont personne ne voulait.

L’Europe veut aujourd’hui interdire l’e-cigarette. Ne nous étendons pas là dessus. Je vous invite juste à interroger Google sur les liens entre les membres de la commission qui réclament cette interdiction et les lobbys du tabac.

Dernière chose : on va vous expliquer que la e-cig attire les jeunes vers le tabac. Cette affirmation est totalement absurde, et voici pourquoi : lorsqu’un jeune veut fumer pour la première fois, il tire sur une cigarette qui contient de la nicotine et de l’ammoniac, qui a pour caractéristique d’augmenter la dépendance à celle-ci. Le but de celui qui a fabriqué cette cigarette là est donc de rendre son consommateur accro le plus rapidement et le plus fortement possible.

Lorsqu’un jeune veut essayer une cigarette électronique, chez un vendeur spécialisé et honnête, celui-ci ne lui vendra rien si le client est mineur. Ensuite, il l’orientera vers un liquide contenant : un agent d’évaporation, mélange de propyléne glycol et de glycérine végétale, deux produits fréquemment utilisés dans l’industrie alimentaire, et un arôme. La nicotine est une option : il est parfaitement possible de vapoter un e-liquide ne contenant pas de nicotine, et donc, aucune substance pouvant créer une dépendance…

Maintenant, que vaut il mieux selon vous : avoir une chance sur deux d’attraper un cancer, ou une chance sur 460 de peut être tomber un jour malade ?

Sources :

« La cigarette électronique est  moins dangereuse que le tabac »
Une étude américaine : http://www.prnewswire.com/news-releases/casaa-new-study-confirms-that-chemicals-in-electronic-cigarettes-pose-minimal-health-risk-218843731.html
Se tourner aussi vers les travaux du Docteur Farsalinos sur les effets de la e-cigarette sur la santé, comme ici sur le coeur : http://spo.escardio.org/SessionDetails.aspx?eevtid=60&sessId=11188&subSessId=0#.Uh9I9X-Ap3s dont la conclusion est claire « Les augmentations significatives de la HbCO et du CVRI et la diminution du CFVR ont été observés chez les fumeurs après qu’ils aient fumé 2 cigarettes. Au contraire, aucune différence n’a été observée sur tous les paramètres après l’utilisation de la cigarette électronique chez les fumeurs et les ex-fumeurs . La recherche dans ce domaine doit être intensifiée car la cigarette électronique pourrait potentiellement réduire considérablement les effets néfastes sur la santé associés au tabagisme »

Vous trouverez également sur le site de l’AIDUCE (Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Électronique) nombre d’informations qui vous aideront à y voir clair.

7 COMMENTAIRES

  1. Très bon article. Une belle fable, une belle métaphore. C’est une bonne idée de l’aborder sous cet angle 🙂

    Mon seul regret : les fautes d’orthographe 🙁

    Sans elles, il n’aurait que plus de poids. Mais il n’est pas trop tard 😉

  2. Je me suis mise hier à l’e-cigarette et au lieu des 40 cigarettes fumées habituellement par jour, je n’en ai fumé que 2 et encore, elles ne m’ont pas plues !
    Alors oui j’encourage tout le monde à franchir le pas car je n’aurais jamais cru que je pourrais arrêter la clope aussi rapidement, sans effort ni stress !
    Merci pour votre article (et dommage pour les fautes d’orthographe qui nuisent vraiment au discours….)

  3. […] Imaginez un pays de contes de fées qui serait celui de la dépendance nicotinique. J’ai bien dit nicotinique et non pas tabagique, nous y reviendrons. Ce pays, on y arrive de son plein gré, souvent par naïveté, parfois par hasard, peu importent les raisons : vous êtes arrivés dans ce monde, qui est absolument semblable au nôtre, et vous en serez prisonnier toute votre vie. Continuer la lecture → […]

  4. La métaphore est géniale ! Ça m’a fait sourire, mais c’est surtout très pertinent ! Comme certains la e-cigarette m’a aidé à stopper le tabac. J’ai commencé par acheter un modèles grand public qui m’a permis rapidement de diminuer ma consommation de tabac. Je me suis alors penché vers des modèles plus haut de gamme, notamment sur ce site sur lequel je commande toujours : http://www.ecigplanete.com/14-cigarettes-electroniques. J’ai rapidement ressenti les effets positifs même avant d’avoir totalement arrêté le tabac, j’avais l’impression de retrouver des poumons neufs, plus de sensation d’étouffement / oppression, mais au contraire le sentiment d’avoir les voies respiratoires libérées. Je suis convaincu que la cigarette électronique peut aider les fumeurs à arrêter et ne représente surement pas les même risques sur l’organisme que le tabac, goudron et autres produits toxiques.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.