E-liquide tueur : responsable, mais pas coupable

1
370

Un enfant américain est mort des suites de l’ingestion d’un e-liquide pour cigarette électronique. L’occasion pour le militant pro-vape maison de faire une mise au point.

Un enfant de douze mois est décédé le 9 décembre dernier des suites de l’ingestion de e-liquide destiné à la cigarette électronique ou, comme nous, les vapoteurs l’appelons plus volontiers, de vaporisateur personnel. Le vaporisateur n’est en effet pas un produit du tabac.

La question est : le e-liquide a-t-il tué cet enfant ? Oui et non.

E-liquide responsable…

Oui, parce qu’il contient de la nicotine, destinée à être vaporisée et inhalée, à des concentrations bien plus faibles que si vous la buviez. En effet, vous avalez autant en une gorgée que la consommation moyenne qu’un vapoteur inhale en une journée.

Et la nicotine, à fort dosage, est un poison. Plus précisément, elle crée une violente excitation du muscle cardiaque qui peut conduire à sa défaillance, entre autres effets.

Le fait qu’un enfant de 12 mois soit donc décédé en avalant de la nicotine est « normal » au niveau physiologique.

… mais pas coupable

La question est : que faisait-il avec un flacon de e-liquide entre les mains ?

Le e-liquide est un produit dangereux destiné à l’usage adulte, comme par exemple, en bref et en vrac, l’eau de javel, le produit pour tuer les pucerons de vos plantes vertes, du déboucheur d’évier, le fusil de chasse de grand-papa… Des produits qui doivent donc rester inaccessibles aux jeunes enfants.

De surcroît, dans ce malheureux accident, il est une donnée importante à prendre en compte : il a eu lieu aux Etats-Unis. Le pays n’impose pas les bouchons de sécurité enfants, qui sont obligatoires en France. Certes, certains liquides d’importation n’en sont pas munis : mais c’est la responsabilité du vapoteur de les acheter.

Mes e-liquides, à titre personnel, sont situés en hauteur, hors de portée des enfants, dans un coffre sous clef, et munis de bouchons de sécurité. Vous faites ce que vous voulez, si vous êtes vapoteur. Ce sont vos enfants, après tout.

En tout cas, dans l’affaire qui nous intéresse, le coupable, ce n’est pas le e-liquide. Ce sont les parents qui l’ont laissé à portée de leur enfant. Quand un ahuri se fait manger parce que dans un zoo, il a sauté dans la fosse aux lions, les coupables, ce ne sont pas des lions, ils font ce que les lions font, le coupable, c’est l’ahuri.

Guillaume Bailly

1 commentaire

  1. Si un enfant avale de l’eau de javel, est-ce que l’eau de javel est responsable ou coupable ? D’autre part, est-ce qu’un accident domestique de cet ordre mériterait autant de couverture médiatique sur le net ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.