Écologie : comment mettre les pompes funèbres au vert ?

0
175
Mais au fait, on parle de la COP 21, d’écologie, et chez vous, vous êtes exemplaires, mais au travail ? Petites astuces pour sauver le monde en s’amusant aux pompes funèbres.
Écologie et économie

Préserver l’environnement au travail est, curieusement, un réflexe difficile à acquérir. Une assistante funéraire croisée dans une agence, qui, chez elle, selon ses dires, faisait de l’écologie un mode de vie, gaspillait à son bureau moult papiers et fournitures. Lorsqu’on lui en demandait la raison, elle rétorquait : « A quoi bon, dans cette boîte, personne ne fait rien ». Il est vrai que si certaines sociétés commencent à sensibiliser leurs employés, d’autres négligent encore le sujet.

Pourtant, comme nous allons le voir, écologie peut rimer avec économie. Économie rime avec réduction des coûts, augmentation des bénéfices… et donc de l’intéressement de fin d’année pour ceux qui en ont. Pour ceux qui n’en ont pas, un abaissement des coûts favorise la négociation salariale.

Ensuite, si personne ne le fait, c’est sans doute… parce que personne ne le fait. L’exemplarité discrète est diaboliquement efficace. Vous voir vous échiner à préserver l’environnement sans rien dire vous posera en leader d’opinion, et vos collègues vous emboîteront le pas. Sauf si vous débarquez avec des argumentaires fracassants et des tracts : là, vous passerez pour un raseur.

Enfin, parce que la planète a besoin d’être préservée. Le jour ou elle sera inutilisable, ce sera très bon pour les affaires des pompes funèbres, mais vous ne pourrez pas en profiter, parce que vous aussi, vous serez mort. C’est ballot.

Lire aussi :  Alerte sécurité et réglementation sur le matériel de levage
Le papier double face

Invention assez extraordinaire, la feuille de papier a une propriété qui semble être un peu méconnue : on peut y écrire des deux côtés. D’accord, le truc est connu : récupérer des vieux papiers imprimés d’un côté pour en faire des brouillons. Mais pas seulement.

Prenez les accusés de réception des fax que vous avez envoyé, et que vous joignez, fidèle et scrupuleux lecteur de Funéraire Info, à votre dossier. Première question : pouvez-vous les imprimer des deux côtés ? Si oui, la question ne se pose pas, faites-le. Si non… Vous ne pouvez pas décemment en faire un brouillon, si ? En fait, rien ne vous empêche d’écrire au dos de ces feuilles le plan, par exemple, de la cérémonie civile que la famille vous a demandé.

Bon, plus efficace : achetez un modem de télécopie. Pour moins de vingt euros, vous recevrez vos faxs sur votre ordinateur, et choisirez d’imprimer (en double face) seulement ceux qui importent. Lorsque vous considérez les piles de fax publicitaires qui emplissent la corbeille chaque matin, vous réaliserez rapidement l’économie de papier réalisée en un an.

Un mug sinon rien

Quel est le point commun entre les animaux de la savane et les croque-morts dans une agence de pompes funèbres ? Régulièrement, ils convergent vers les points d’hydratation, qui sont soit un point d’eau, soit une machine à café.

Examinez la poubelle à côté de la machine à café : elle est pleine de gobelets en plastique. De même, sans doute, que la majorité des corbeilles à papier de l’agence. Ce qui signifie deux choses, pragmatiquement : que vous produisez beaucoup de déchets, d’une part, et que lorsqu’il n’y a plus de gobelets en plastique, vous êtes bien embêtés.

Lire aussi :  Salon Funéraire Grand Sud, les exposants et inscription des visiteurs

Pour les pauses-café, pourquoi ne pas opter pour les mugs ? Ces tasses fantaisie sont réutilisables, c’est bon pour la planète et personnalisables, c’est l’occasion d’apporter un peu de décontraction au bureau. Elles impliquent un peu de vaisselle, mais un petit nettoyage du soir prend une poignée de secondes.

Bien sûr, pour des questions pratiques et d’hygiène, les familles se verront proposer des gobelets jetables, mais j’attire votre attention que le carton se recycle plus facilement que le plastique, et qu’un comparatif des offres sur les sites des principaux fournisseurs de ce type d’accessoire montre une différence de prix de 0,03 centimes l’unité. Le carton est légèrement plus cher, mais la différence de coût devrait être, sinon annulée, du moins atténuée par la baisse de consommation due aux mugs.

Le bon sens

Mais, si cet article s’est consacré sur deux points de détails de la vie en agence, le travail dans le funéraire est bien plus varié et diversifié que ce qui est présenté ici, que ce soit en terme de matériel utilisé que d’endroits ou exercer sa profession. Aussi, pour commencer dès maintenant à sauver la planète, il vous faudra vous munir de quelques accessoires : débrouillardise, esprit d’analyse, sens pratique. En somme, devenir un vrai écologiste ne devrait poser aucune difficulté à un professionnel du funéraire chez qui ces qualités sont déjà sollicitées au quotidien.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here