Elle tracte un cercueil pour alerter contre les maladies mentales

0
279
(capture Youtube)

Greta Schwartz devrait arriver ce mercredi au Capitole de Trenton, capitale du New Jersey (Etats-Unis). Pour sensibiliser aux questions de santé mentale, d’addiction, de dépression, elle aura parcouru depuis lundi 129 kilomètres à pied, tirant derrière elle un cercueil orné de noms de personnes qui se sont suicidées.

Ancienne actrice new-yorkaise reconvertie patronne d’un bar, la quadragénaire marche sur les routes sac sur le dos, et tirant sa bière équipée de roues, et enfermant sa réserve de nourriture. Selon les médias locaux, qui relatent l’histoire, le mot « révolution » y est inscrit, tout comme 70 patronymes d’individus qu’elle a connu, elle et son entourage. Sur son chemin, des riverains sont sortis de chez eux la voyant passer. Partageant leurs histoires, ils ont contribué à gonfler la liste des noms.

Tout est parti d’une conférence sur le sujet donnée en novembre dernier à l’université de Stockton par l’ancien député Patrick Kennedy, neveu de l’ancien Président. Greta Schwartz en a été émue. En cette année localement électorale, elle entend sensibiliser, prévenir. « Je suis juste une maman qui veut faire bouger les choses », a-t-elle déclaré. Son fils connaît lui-même dans son entourage deux étudiants qui ont mis fin à leurs jours en 2014 et 2015.

Au plan national, le suicide constitue la dixième cause de décès et concernait treize personnes sur 100.000 habitants en 2014. L’état du New Jersey (dont les statistiques sont un peu inférieures à la moyenne) est déjà sensibilisé à la question. Il a développé une ligne téléphonique d’écoute et de prévention, et ouvert un site internet spécialisé.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.