Emmanuel Moreau et La Maison des Obsèques : une alliance qui fait sens

0
414
Emmanuel Moreau

Emmanuel Moreau fait partie des dirigeants pionniers qui ont rejoint La Maison des Obsèques peu de temps après sa création en 2015. Les pompes funèbres Moreau comptent sept établissements. Emmanuel a tout de suite été séduit par l’offre de La Maison des Obsèques, il revient sur la genèse de cette alliance lors de notre entretien.

Les pompes funèbres Moreau ont été créées en 1968, il s’agissait alors d’une entreprise familiale, gérée par Jeanne Moreau. À l’origine, seuls les articles funéraires et la marbrerie étaient commercialisés, la partie pompes funèbres ne se développera qu’à partir de 1985. Si l’entreprise de pompes funèbres ne fait pas de fabrication en marbrerie, elle est cependant l’une des rares à avoir un conseiller spécialisé dans ce domaine particulier du secteur funéraire, où savoir et savoir-faire sont indispensables. Le siège social des établissements Moreau se situe à Romagne, au sud du département de la Vienne, là où se trouvent aussi la plateforme et l’entrepôt de la marbrerie, des cercueils et des véhicules.

Vous le savez, La Maison des Obsèques est récente dans le paysage funéraire français, créée en novembre 2015 et annoncée lors du Salon Funéraire de la même année. Depuis, une dizaine de dirigeants d’établissements funéraires et leurs équipes ont rejoint le réseau, qui se développe également grâce à des partenariats avec les services funéraires publics des villes (comme Paris, Lyon et Tours). L’équipe de La Maison des Obsèques a rapidement approché Emmanuel Moreau, peu après la création du réseau. L’accord a été conclu en septembre 2016. Emmanuel n’a pas hésité longtemps ! Pourquoi ? « J’aime être précurseur, La Maison des Obsèques tranche dans le paysage funéraire. Leur politique, leur vision, le groupement sont complétement différents de ce que l’on voit ».  La Maison des Obsèques, c’est également 10 millions d’adhérents et une volonté d’avoir d’ici à 2025 400 agences en France.

Une nouvelle manière de diriger

La volonté de La Maison des Obsèques est de structurer et de monter son réseau grâce notamment à l’expertise des dirigeants pionniers, une volonté qui a clairement été affichée par le directeur général de La Maison des Obsèques, Olivier Descazeaux.

Selon Emmanuel, c’est un challenge très stimulant « de manière professionnelle et personnelle : c’est une construction de A à Z d’un réseau. C’est très intéressant et très instructif pour atteindre un objectif ».

Une reconnaissance et un respect à toute épreuve

« Ce qui est dit est respecté, martèle Emmanuel. Nous, les dirigeants pionniers, nous sommes très intégrés dans les ateliers dédiés, par exemple, à la réalisation et au montage du réseau. » C’est exactement le but de la réunion qui s’est tenue début mars avec l’ensemble des dirigeants pionniers ainsi que les dirigeants de La Maison des Obsèques. Une sorte de brainstorming géant pendant lequel ont été évoqués les moyens humains, les expertises et les moyens financiers du réseau, et aussi l’agencement commun des agences, le marchandising, l’image de La Maison des Obsèques et les valeurs véhiculées.

Emmanuel se réjouit de « la transparence du réseau mutualiste, c’est très plaisant de travailler de cette manière ».

Qu’est ce que ça change pour les établissements Moreau ?

« Ça va changer », me confie Emmanuel, résolument tourné vers l’avenir. Rejoindre La Maison des Obsèques, c’est aussi pour lui une manière de déléguer, de s’accorder plus de temps

pour pouvoir davantage se consacrer au cœur de son métier et pour tisser de nouvelles relations avec d’autres acteurs. De manière personnelle, « c’est une évolution de carrière, et cela permet une gestion plus grande du territoire. C’est aussi – et c’est indéniable -, une manière de se positionner face à la concurrence ».

Face aux différents regroupements des entreprises du funéraire, Emmanuel Moreau ne voit que des avantages à tout cela. « Grâce à La Maison des Obsèques, nous aurons une reconnaissance nationale, le maillage géographique est favorable. L’important maintenant est de grandir ensemble et d’être appréciés par l’ensemble de la population. »

Les établissements Moreau, c’est :

– 7 établissements

– 29 salariés

– 450 convois à l’année

– 3 chambres funéraires

– 8 salons.

La Maison des Obsèques sera présente sur le salon Funéraire Paris 2017

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.