En Chine aussi, le gouvernement réglemente le funéraire

1
144

Déjà soucieuses de redorer l’image de la crémation pour pallier au manque de place dans les cimetières, les autorités chinoisent entendent maintenant s’attaquer à la corruption dans les pompes funèbres et à l’organisation des funérailles.

Décidément très régulatrices en matière de funéraire, elles ont déjà instauré des quotas de crémation dans certaines région, en dépit de traditions qui préfèrent l’enterrement, dans des sépultures pourtant de plus en plus rares et chères. Pékin fait également officiellement la publicité à la télévision pour les métiers de la crémation.

Le gouvernement vient qui plus est d’édicter des règles pour les obsèques : elles ne devront pas « nuire à l’environnement ». Vaste concept. Un bon citoyen, dans la ligne du Parti communiste si possible, devra désormais disperser les cendres d’un défunt au pied d’un arbre, dans la mer, voire conserver l’urne chez lui.

Et comme l’environnement ne s’arrête pas en Chine à l’écologie, une directive a été publiée, qui entend faire le ménage dans la corruption qui entourerait les pratiques de pompes funèbres gérées par des membres du Parti. Des collectes de fonds seraient notamment organisées par des fonctionnaires louches à l’occasion de cérémonie funéraires. Une pratique pourtant interdite depuis 2013.

Il arriverait aussi que le nom des morts ne soit pas gravé sur les tombes, afin que plus personne ne sache à qui appartient telle ou telle sépulture. Des fonctionnaires se feraient par ailleurs construire pour eux-mêmes des monuments dépassant la norme d’un mètre carré par tombe, parfois luxueusement décorées. Des sépultures serviraient même de pots-de-vin.

Lire aussi :  La morgue, ce lieu qui est passé de l'exposition à l'invisible

Dans son souci de tout orchestrer, le gouvernement ne s’est pas arrêté là. Il a ajouté une petite « recommandation » aux membres du Parti communiste (plus de 80 millions de membres) : celle de donner leurs organes aux pauvres, après leur mort. La longue marche de la mutation funéraire commence.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here