En France, la mort ne fait pas encore recette sur internet

0
279

Que reste-t-il de vous après votre mort ? Depuis quelques années, des sites internet commerciaux ont parié que les Français aimeraient préparer leur mort sur internet en y laissant souvenirs et dernières volontés, mais le succès n’est pas encore au rendez-vous.

A Tourcoing (Nord), Fanny Noyelle, 28 ans, a lancé e-mylife.fr depuis le 1er mars 2011. Le principe : « Je mets à disposition des gens un espace de stockage sur lequel ils peuvent déposer messages, photos, vidéos, pour 28 euros par an ou 229 euros à vie », explique-t-elle.

3710871 En France, la mort ne fait pas encore recette sur internet

La personne inscrite doit nommer un « ange-gardien » qui devra apporter l’acte de décès pour que les souvenirs puissent être redistribués aux proches que la personne a désignés de son vivant.

Lancé en janvier 2010, edeneo.fr est de son côté davantage orienté sur l’aspect administratif. « J’ai eu l’idée de ce site suite à un problème personnel », explique Gaël Perdriau, cofondateur du site.

via En France, la mort ne fait pas encore recette sur internet – Le Nouvel Observateur.

Lire aussi :  Salon Funéraire Paris 2017 : les inscriptions sont ouvertes !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here