En France, la mort ne fait pas encore recette sur internet

0
304

Que reste-t-il de vous après votre mort ? Depuis quelques années, des sites internet commerciaux ont parié que les Français aimeraient préparer leur mort sur internet en y laissant souvenirs et dernières volontés, mais le succès n’est pas encore au rendez-vous.

A Tourcoing (Nord), Fanny Noyelle, 28 ans, a lancé e-mylife.fr depuis le 1er mars 2011. Le principe : « Je mets à disposition des gens un espace de stockage sur lequel ils peuvent déposer messages, photos, vidéos, pour 28 euros par an ou 229 euros à vie », explique-t-elle.

3710871 En France, la mort ne fait pas encore recette sur internet

La personne inscrite doit nommer un « ange-gardien » qui devra apporter l’acte de décès pour que les souvenirs puissent être redistribués aux proches que la personne a désignés de son vivant.

Lancé en janvier 2010, edeneo.fr est de son côté davantage orienté sur l’aspect administratif. « J’ai eu l’idée de ce site suite à un problème personnel », explique Gaël Perdriau, cofondateur du site.

via En France, la mort ne fait pas encore recette sur internet – Le Nouvel Observateur.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.