Ephéméride, décès un 14 janvier

0
681

Aujourd’hui

Pas de journée internationale répertoriée pour cette date

Défunts du jour
Jacques-Faizant-150x150 Ephéméride, décès un 14 janvier
Jacques Faizant

En 2006 disparaissait Jacques Faizant, dessinateur de presse français, célèbre éditorialiste du Figaro, collaborateur de divers supports de presse tels que Carrefour, La Vie catholique, Bonjour dimanche, La Voix du Nord, Le Dauphiné libéré, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, Jours de France, Paris Match, Le Point… On estime que Jacques Faizant a produit plus de 50 000 dessins au cours de sa carrière. Il affirme pourtant se considérer comme journaliste d’abord : « Je dis rarement que je suis dessinateur ; je dis que je suis journaliste ; je fais passer ce que j’ai envie de dire par le truchement du dessin ; je suis d’abord journaliste ; ensuite je dois illustrer l’événement d’une façon claire, vraie et amusante, comme un chroniqueur ». On lui doit aussi un dessin publicitaire célèbre, commandité par la Confrérie des maîtres pipiers de Saint-Claude : « La pipe, c’est mieux ».

Daniel-Balavoine-150x150 Ephéméride, décès un 14 janvier
Daniel Balavoine

En 1986 nous quittait Daniel Balavoine, auteur-compositeur-interprète français. Porté par sa voix de « cristal », il connait le succès en 1978 avec son titre Le Chanteur et son rôle de Johnny Rockfort dans l’opéra rock Starmania. Il est aussi réputé pour ses prises de position médiatiques et ses engagements humanitaires en faveur de la pauvreté et de l’Afrique. Daniel Balavoine a écrit et composé l’immense majorité de ses chansons – une centaine au total – obtenu de nombreux tubes et, en dépit de sa courte carrière et de sa mort prématurée est aujourd’hui encore l’un des artistes francophones les plus populaires. Revendiquant son influence anglo-saxonne, (entre autres Peter Gabriel) et son attirance pour les innovations sonores, il évolue tout au long des années 1980 vers une pop à dominance électronique, dont il est l’un des pionniers en France

Lewis-Carroll-150x150 Ephéméride, décès un 14 janvier
Lewis Carroll

En 1898 mourait Lewis Carroll, romancier, essayiste, photographe et mathématicien britannique. Professeur de mathématiques à Christ Church College à Oxford, il fut ordonné diacre de l’Église anglicane en 1861 mais ne devint jamais prêtre par la suite. Il publia sous son vrai nom des ouvrages d’algèbre et de logique mathématique ainsi que des recueils d’énigmes et jeux verbaux. Il fut toute sa vie attiré par le charme des petites filles et Les Aventures d’Alice au pays des merveilles (1866) fut à l’origine écrit pour amuser Alice Liddell et ses deux sœurs, filles du doyen de Christ Church. La suite des aventures d’Alice, De l’autre côté du miroir parut en 1872, et La Chasse au Snark, long poème parodique, en 1876. Les illustrations de John Tenniel sont depuis indissociables du texte. L’œuvre de Carroll dérange par sa logique absurde, apparemment irréfutable, sous laquelle la cruauté affleure sans cesse. Derrière le conte pour enfants transparaît la vision très féroce d’une société victorienne triomphante dont les codes et les rites sont implacablement débusqués.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.