Exposition À la vie à la mort

0
390

Regarder la mort en face

Face à la mort imminente d’un proche, il n’est jamais évident d’aborder la question de savoir comment on se sent devant cette échéance difficile. Dans notre civilisation occidentale, la mort est encore un sujet tabou. «Les proches ne posent bien souvent pas la question parce qu’ils n’ont pas envie d’entendre la réponse, d’entendre dire qu’on est désespéré ou qu’on a peur.»

Les portraits présentés ne sont pas uniquement ceux de vieilles personnes, puisque l’âge des individus ciblés s’étant de 17 mois à 83 ans. Étonnement, ce n’est pas la mort des enfants qui a le plus ébranlé Beate Lakotta. «À la mort des enfants, le plus difficile pour nous était de gérer la peine des parents. Nous n’avions pas de relation très proche avec les enfants, mais beaucoup plus avec les parents. C’est très dur pour les parents. Pour moi, les personnes décédées qui avaient mon âge m’ont beaucoup plus touchée parce qu’on était devenus amis.»

mortfaceexpo350 Exposition À la vie à la mort

Après l’avoir côtoyé d’aussi près, le couple a toujours peur de la mort. «J’ai surtout peur de mourir malade, dans un centre de soins palliatifs. Mais je ne veux pas mourir, et personne ne veut mourir.»

via Exposition À la vie à la mort – Regarder la mort en face.

L’exposition À la vie à la mort  jusqu’au 9 octobre 2012, dans la salle d’exposition Espace B de la Basilique Notre-Dame de Montréal.
Renseignements: www.alaviealamort.ca

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.