Facebook : le plus grand cimetière au monde

0
243
Facebook

En 2098 selon un statisticien américain, Facebook deviendra le plus grand cimetière au monde avec plus d’un profil sur deux qui appartient à un mort et le nombre de comptes des personnes décédées dépassera celui des personnes encore en vie dans le futur.

À l’horizon de 2098, le réseau social Facebook qui compte 1,5 milliard d’utilisateurs aujourd’hui, s’il existe encore, deviendrait en effet le plus grand cimetière virtuel universel, car d’après les statistiques, un utilisateur sur deux ne sera plus en vie, et que ceux d’entre nous qui seront encore là devraient faire du ménage dans nos contacts.

Le nombre de comptes appartenant à des morts, dès cette fameuse année 2089, sera supérieur à celui détenu par des vivants. Tel est le résultat, publié sur le site internet américain Fusion vendredi, de l’étude d’un chercheur de l’université Américaine du Massachusetts, Hachem Saddiki, doctorant en statistique qui a avancé cette théorie en créant une figure mathématique présageant l’évolution démographique au sein du réseau social américain

Le site Daily Mail du journal britannique a repris ces résultats en prévoyant que le nombre de comptes actifs des facebookeurs décédés en 2098 sera plus nombreux que ceux des utilisateurs vivants. À cette étude futurologie, plusieurs limites ont été désignées par le site Slate.fr qui a diffusé l’information en indiquant que cette estimation est basée sur environ 1,5 milliard de personnes dans le monde, le profil démographique des utilisateurs actuels du réseau social.

L’exactitude du ratio vivants-morts que Hachem Saddiki a prévu pourrait être faussé, car il est envisageable que beaucoup de famille ait choisi de supprimer le compte d’un défunt alors que d’autres le conservent afin d’utiliser le profil d’un défunt comme un mémorial virtuel.

Lire aussi :  Six Feet Under, Hydrosystem, résurrection, pierre tombale...L’actualité du 15 juin 2018

D’après le journal anglais, la politique du géant américain Facebook qui rends encore actifs dans leurs réseaux de contacts et d’amis, les comptes des personnes mortes qui envoient encore des alertes qui pourraient être pénible pour leurs proches, comme le rappel des dates d’anniversaire, sera à l’origine de ce phénomène.

Selon la même source, des options d’exécuteur virtuel de testament vont être développées par Facebook afin de remédier à ce problème. Dès son vivant, l’utilisateur de Facebook aura le choix de désigner et autoriser un ami ou un proche de faire vivre le compte même après sa mort. Option qui selon Facebook, permettrait de garder intactes en bonne forme la mémoire des défunts et d’immortaliser les profils.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here