Fais pas ci, fais pas ça, l’embauche en pompes funèbres, et si on se détendait ?

0
496
citation-moi-aussi-on-m-a-dit-ca-fais-pas-ci-fais-pas-ca-et-j-en-suis-arrive-la-jacques-dutronc-128147

Des articles sur l’embauche en pompes funèbres, la formation, les CV, il y en a des tas sur Funéraire Info, et pour cause, Guillaume en a fait son leitmotiv pendant quatre années tous les mercredis afin de vous expliquer les méandres du marché de l’emploi au sein du secteur funéraire. Entre les « c’est saturé » et les « vous ne devez pas écrire ceci ou cela dans votre lettre de motivation » il y a des fois où l’on a juste envie de dire « flûte ! et si je restais moi-même ? »

 » Fais pas ci, fais pas ça, viens ici, mets toi là « 

« C’est saturé » « ça fait deux ans que je cherche », il n’y a pas une seule journée où les aspirants conseillers funéraires n’expliquent pas à quel point il est difficile d’entrer dans le métier. « C’est saturé », « on embauche pas il faut arrêter avec les formations », et il n’y a pas une seule journée où les pompes funèbres n’expliquent pas à quel point il est difficile d’entrer dans le métier. Alors impasse ? Pas tout à fait.

Pourquoi certains y arrivent et d’autres non ? Il y a peu nous avons partagé une annonce d’une lectrice qui a été sollicitée rapidement et obtenu un poste en moins de 15 jours. Dans les commentaires de félicitations j’ai notamment pu lire à de nombreuses reprise « elle a eu de la chance ». C’est une formule maladroite que de récompenser la persévérance et le travail à coup de chance, dans ce cas là, autant rester chez soi à attendre que la roue tourne.

Pourquoi ça marche ? Elle avait mis sa photo. « Ahhhh » vous allez me dire, « c’est une fille, elle est jolie »… Certes mais ça n’est pas pour cela qu’elle a été embauchée. C’est pour la photo…qui rassure sur sa présentation. Petite explication. Vous décidez d’un pas franc et aventureux d’aller déposer votre CV directement dans les agences dont vous aimeriez une embauche. Mais voilà il faut que vous alliez chercher le pain, et passiez à la poste juste après, donc on opte pour un jean et la doudoune fera l’affaire. J’exagère à peine, mais travailler dans le funéraire c’est aussi un métier de présentation. Nom di diou ! Habillez vous correctement, allez déposer votre CV de la même manière que vous viendrez travailler le matin. Vos futurs employeurs ont besoin d’être rassurés sur ce point, si vous êtes présentable c’est que vous êtes respectueux, non seulement de vous, mais aussi de votre potentiel employeur, de l’entreprise et par conséquent… des familles !

Lire aussi :  Accident de corbillard, D-Day, centre funéraire de Sète...L’actualité du 7 juin 2018

hqdefault Fais pas ci, fais pas ça, l'embauche en pompes funèbres, et si on se détendait ?Sois poli dis merci, laisse ta place à la dame

Vous avez assisté à un diner avec Barack Obama et le Pape ? Grand bien vous fasse, mais votre interlocuteur, lui il s’en fiche un peu  ( beaucoup ), ce qu’il veut savoir c’est si vous allez faire preuve d’empathie sans pleurer, si vous pouvez gérer un rush sans appeler à l’aide toutes les trois minutes, gérer des quiproquos avec la mairie, la famille et/ou le lieu de culte… Il veut savoir si vous êtes un gestionnaire, un organisateur et quelqu’un qui saura faire preuve à la fois de souplesse et d’accompagnement. Il ne veut pas savoir qui est votre directeur d’université, il veut savoir si vous êtes prêts à vous plonger dans les méandres du CGCT.

« J’ai vécu la mort dans mon grand-père comme une révélation ». Là non plus je ne vais pas être tendre, et je me répète, mais… malgré tout le respect que l’on doit à votre chagrin, vivre un deuil ne vous donne pas la capacité de savoir organiser celui des autres.

Tu me fatigues je n’en peux plus, dis bonjour, dis bonsoir 

La vocation, c’est de partir en mission humanitaire au Togo, vous n’êtes pas dans l’humanitaire ou le social, vous êtes dans le funéraire. Avoir une vocation cela veut dire ne pas avoir de limite dans la manière de travailler et conseil d’ami, vous allez vite être débordé. Le funéraire est déjà un secteur où l’imprévu sonne à votre porte dès que vous allez sous la douche ou partez vous coucher, n’ajoutez pas le terme vocation dans vos CV, c’est parfaitement inutile, votre employeur sait que vous êtes disponible, cela doit même être votre qualité première. Ce n’est pas vous qui comptez, l’employeur ne va pas vous faire une fleur en vous embauchant, il doit considérer que vous êtes une plus value pour son entreprise, que vous pouvez lui apporter quelque chose grâce à votre savoir-être et votre savoir-faire.

Prends la porte sors d’ici, écoute ce qu’on te dit

Je sais, ça vient un peu à contre courant avec le mode impératif que j’utilise depuis 700 mots mais je vous explique pourquoi peu après. « N’envoyez pas de mail », « envoyez un mail », « ne dites jamais cordialement ! » « Ne proposez pas de rendez-vous ». Fichtre !

Les conseils c’est bien gentil mais s’ils vont dans tous les sens ça n’est pas très pertinent. Si votre futur employeur ne vous embauche pas parce que vous aurez mis « cordialement » dans votre lettre de motivation, alors croyez-moi, vous ne passez pas à côté du poste de votre vie. Là où vous aurez votre place, c’est là où l’employeur vous prendra pour ce que vous êtes et ce que vous pouvez apporter. Bon on est pas au Mac Do, ne venez pas comme vous êtes, comme je l’expliquais plus haut, faites un effort sur la présentation, et même plus qu’un effort, ça se voit tout de suite si quelqu’un est à l’aise avec un costume ou non. Pas la peine d’avoir un CV long comme le bras, pas la peine de vanter non plus vos expériences à droite ou à gauche, surtout si c’est chez la concurrence.

Lire aussi :  Funexia, cimetière, cercueil, volcan...L’actualité du 6 juin 2018

Arrête de te chamailler, réponds quand on t’appelle

Retour sur la vocation, « les familles » arrivent généralement dans la même phrase que le mot vocation. Or plus de la moitié de votre temps vous allez le passer dans l’organisation, la planification, faire un peu de ce que j’appelle la « politique du funéraire » est essentiel.

Savoir qui est la concurrence par exemple, sans jamais la critiquer (règle de base, non seulement c’est totalement inapproprié mais en plus qui sait si un jour vous n’aurez pas besoin d’elle). Ce qui compte ce sont vos compétences, et vous verrez qu’un jour…vous n’aurez même plus besoin de CV.

Tu n’es qu’un bon à rien, je le dis pour ton bien

Pourquoi suis-je légèrement vindicative aujourd’hui moi qui suis l’exemple même de la crème au chocolat ? Et bien hier nous avons eu une demande en privée pour déposer deux offres d’emploi, une comme conseiller sur Angers ce qui est assez rare, l’autre comme marbrier sur Angers ce qui est encore plus rare. Et personne, personne PERSONNNE n’a répondu. Ce qui est quand même formidable dans un pays où l’on se plaint à tout va sur les réseaux sociaux de ne pas être embauché.

Vous en faites pas les gars,
Moi aussi on m’a dit ça
Fais pas ci fais pas ça
Et j’en suis arrivé là

Travailler en pompes funèbres c’est un échange entre un salaire et des compétences, mais c’est aussi entrer dans une famille bien particulière. Connaissez là, apprenez à savoir quel est votre rôle, et je vous assure, qu’un jour vous aurez du mal à la quitter.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here