Familles en deuil : respecter le contrat moral

1
551
Saint-Joseph, à La Réunion. (capture Youtube)

Depuis plus d’un an, les gendarmes enquêtaient. Selon le « Journal de l’île de la Réunion » de ce jeudi, un ancien responsable d’un service funéraire municipal est soupçonné d’avoir abusé des familles en leur vendant des concessions avec de faux titres de propriété.

Réunion-150x150 Familles en deuil : respecter le contrat moralL’histoire se passe entre2012 et 2013 dans la commune de Saint-Joseph, rapporte le quotidien réunionnais. Saint-Joseph, un cirque végétal haut lieu de l’exploitation du curcuma au sud de l’île. « Plusieurs dizaines de familles » auraient ainsi été victimes des agissements présumés de ce fonctionnaire. Les concessions étaient destinées à accueillir des sépultures dans un cimetière local. L’homme mis en avant par cette enquête aurait ensuite détourné, si les faits sont avérés, l’argent destiné à la perception. Le préjudice pour la commune se monterait à près de 90.000 euros. C’est la municipalité qui se serait rendu compte de ces agissements, et les aurait signalés à la justice.

Exemple isolé, bien sûr. L’établissement de normes de qualité dans le funéraire, secteur concurrentiel, a montré combien la protection des familles en deuil, alors dans un moment de faiblesse, était importante pour la crédibilité de la profession. La tentation de tirer profit d’un tel moment peut exister, toutefois.

Ainsi, une pompe funèbre girondine, une clinique et des maisons de retraite ont été condamnées en correctionnelle à des amendes, voici quatre mois, pour s’être apparemment entendus, faussant le jeu de la concurrence lors d’un décès dans un de ces établissements de santé. Ces derniers économisaient des frais, la pompe funèbre augmentait son chiffre d’affaires.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

Et même si, d’une façon plus générale, un établissement peut dire qu’une famille a été alertée d’avance de l’existence d’un pareil accord, qu’elle peut refuser et choisir une autre pompe funèbre, est-elle en état psychologique de démarcher, au moment du décès d’un proche ?

Racontant en décembre dernier le cas girondin, le quotidien « Sud-Ouest » rapportait un autre cas d’entente, différent. Celui d’agent d’une morgue d’Angoulême récemment condamnés à de la prison pour avoir fait ami-ami avec un thanatopracteur. Ils n’avaient pas respecté la règle : jouer à la loyale. C’est le contrat moral.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.