FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CRÉMATION, communiqué Toussaint 2018

0
524

DÉFENDONS NOS LIBERTÉS !

Pourquoi cette exclamation ?

  • Parce que sans cesse il faut dire et redire que l’on peut toujours DISPERSER les cendres !
  • Parce qu’il n’est pas nécessaire d’être habilité pour cela !
  • Parce que l’on peut toujours le faire en pleine nature !
  • Parce que c’est toujours possible en mer ou dans les rivières non navigables!

Oui il faut le dire, le redire, l’écrire ! Le faire savoir ! Toujours !

Les détracteurs de la crémation affirment parfois le contraire ! Sous couvert de vouloir « sacraliser » les cendres, ils avancent aussi qu’elles ne peuvent être remises aux familles ou qu’elles doivent être déposées au cimetière !

C’est entièrement faux !

Les adhérents crématistes avertis le savent bien, la dispersion des cendres fait toujours partie des libertés acquises : la Loi du 19 décembre 2008, qui va fêter ses 10 ans, précise bien dans son article 16 les différents cas de destinations des cendres !

Alors pourquoi certains affirment-ils le contraire ? Pour vendre des monuments toujours plus chers? Pour considérer les cendres comme un défunt dans un cercueil ? Pour alourdir les factures des familles ? Pour ajouter des contraintes à celles-ci déjà fragilisées ? Pour faire en sorte que la crémation coûte plus cher que l’inhumation ?

Nous ne voulons pas de contraintes réglementaires supplémentaires, les cendres n’appartiennent à personne et encore moins à une quelconque religion !

La Fédération Française de Crémation s’opposera toujours à toute mesure qui irait à l’encontre de la Liberté de choix de tout être humain et au respect de ses volontés ! La dispersion des cendres en pleine nature demeure un acte choisi, réfléchi et qui doit être garanti par la Loi ; c’est aussi symboliquement, une forme de respect de la nature et de l’environnement !

Lire aussi :  Bernier Probis vient d’acquérir F.A.M.A. en région parisienne

En cette période de Toussaint, les médias, non spécialistes du domaine funéraire, vont encore interviewer les seuls professionnels… Et pourquoi pas la Fédération Française de Crémation, association de Loi 1901 citoyenne, désintéressée et bénévole, qui joue son rôle de conseil et de protection des familles ?

Vous y aurez une écoute attentive et une réponse experte sans recherche de profit ou de rentabilité aucune.

Pour conclure, je cite Albert Camus : « Il n’y a pas de liberté pour l’homme tant qu’il n’a pas surmonté la crainte de la mort »

Frédérique PLAISANT

Présidente de la Fédération Française de Crémation Membre du Conseil National des Opérations Funéraires

Source:FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CRÉMATION – COMMUNIQUÉ DE LA TOUSSAINT 2018

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.