Florence Fresse, bilan Funexpo, la FFPF en route vers 2015

0
383
La soirée de la FFPF à Funexpo 2014

A la suite de Funexpo, nous avons interviewé Florence Fresse, de la FFPF, pour un petit débriefing de l’événement 2014, et les projets de la fédération pour 2015.

Alain-Hoffarth-FFPF-à-Funexpo-300x168 Florence Fresse, bilan Funexpo, la FFPF en route vers 2015
Alain Hoffarth sur le stand très fréquenté de la FFPF

Funexpo 2014 côté exposant

Quand on interroge Florence Fresse sur Funexpo, la réponse ne se fait pas attendre « Mais en tant qu’exposant, ou en tant qu’organisateur ? » les deux, mon capitaine.

« en tant que participant, nous étions enchantés. Notre stand a été très visité, de façon très conviviale, ça a été l’occasion pour nous de nombreuses retrouvailles, et de faire des connaissances. C’était très positif. »

Une surprise de taille, pour Florence Fresse « J’ai été stupéfaite par la fréquentation des ateliers. » Pourquoi ? Vous vous attendiez à ce qu’il n’y ait personne ? « Non, nous nous attendions à ce qu’il y ait quelques personnes qui y assistent. Sur les quatre, j’étais à deux d’entre eux, sur la création de chambres funéraires, et sur l’évolution du diplôme de 1995 à aujourd’hui. C’était plein à craquer. » Florence le regrette presque « Comme nous n’attendions pas autant de monde, certains y ont assisté dans de relativement mauvaises conditions, debout derrière moi, ce qui a dû être désagréable pour eux, de ne pas voir la personne qui parle. Et je n’avais pas prévu de micro, j’ai dû hausser la voix ».

Florence Fresse précise « Nombre d’entre eux étaient des entrepreneurs indépendants, qui avaient u projet, plus ou moins avancé, et se retrouvent isolés. Le succès de ces ateliers prouve le besoin d’information des entrepreneurs indépendants, et celui d’avoir un regard extérieur sur leur projet. En un mot, ça justifie tout ce que nous faisons à la FFPF. »

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud

Funexpo 2014 côté organisateur

Côté organisateur, un très bon bilan aussi « je n’ai que le côté humain à donner pour le moment, puisque nous n’avons pas tous les retours chiffrés. Mais les retours participants sont très positifs. »

Florence Fresse souligne un point : « il y avait beaucoup de nouveaux exposants, surtout dans le domaine de la personnalisation des obsèques. C’est très bien, ils apportent du sang neuf à la profession, des idées neuves, ça prouve que le secteur bouge ».

Quelques pépins techniques sont survenus « Comme dans tous les salons. Et les organisateurs ont été remarquablement réactifs. On en le dira jamais assez : quand vous avez un problème sur votre stand, soit vous râlez pendant trois jours, soit vous nous le dites tout de suite, dans l’immense majorité des cas, en dix minutes, c’est réglé. »

Et le salon 2016, un petit scoop ? « Attendez, rien n’est encore décidé, on vous tiendra au courant ».

La FFPF en 2015

Alors, Florence, que prévoit la FFPF en 2015 ? « Plein de choses. Mais notre axe fort, ce sera les Commissions d’Avenir déjà commencées. »

Ah, et c’est quoi ? « Ce sont des commissions formées par des  »jeunes ». Mettez jeunes entre guillemets, Guillaume, parce que ça n’a rien à voir avec l’âge. Ce sont des adhérents plus récents qui vont s’impliquer dans la fédération. »

Pour remplacer les  »anciens » ? « Pas vraiment. Ils seront impliqués dans le fonctionnement de la Fédération, bénéficieront de l’expérience des aînés, pour pouvoir un jour prendre les rênes, bien entendu. Mais surtout, ils ont un regard neuf et une culture des technologies nouvelles. Nous avons besoins de développer les technologies de l’information, à la FFPF, et les Commissions d’Avenir vont s’axer là dessus. »

Lire aussi :  Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

Du sang neuf, donc « Oui. Vous en connaissez certains, ils sont bouillonnants, pleins d’idées nouvelles. Parfois presque trop » sourit Florence « il faut savoir rappeler que le meilleur moment pour avoir une idée, c’est lorsqu’on a mis la précédente en application ».

en tout cas, la FFPF perdure « Plus que jamais, on a besoin d’une fédération, et nous répondrons présents ».

Propos recueillis par téléphone par Guillaume Bailly

Fédération Française de Pompes Funèbres (lien)

100 rue de Ménilmontant

75020 PARIS

Tél : 01 46 60 24 24

Fax : 01 56 54 25 95

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.