Formation, métiers et diplômes du funéraire

0
6198
Formation, métiers et diplômes du funéraire
Formation, métiers et diplômes du funéraire

« J’aimerai travailler dans le funéraire, quelle formation faire ? » est sans conteste sur le podium des questions qui arrivent à la rédaction de Funéraire Info. Formation, métiers et diplômes du funéraire, le point.

Il existe plusieurs métiers dans ce domaine particulier de la mort, et tous font l’objet d’un apprentissage spécifique. Vous souhaitez vous lancer dans le funéraire, vous faites bien de lire Funéraire Info ! Formation, métiers et diplômes du funéraire, la rédaction fait le point pour vous.

Devenir chauffeur/porteur

Il est impératif de comprendre une chose : à de très rares exceptions près, si rares que l’on fera ici comme si elles n’existaient pas, un porteur n’est pas juste porteur, il est destiné à un moment ou à un autre à chauffer, pardon, à conduire. Sur un convoi, il n’y a pas que le corbillard : un, parfois deux véhicules de suite peuvent servir de renfort, surtout s’il y a beaucoup de fleurs. On peut aussi être amené à conduire l’ambulance de transport de corps, voire une simple voiture pour aller déposer des papiers en mairie.

Aussi, avant d’envoyer votre CV pour un poste de chauffeur/porteur, assurez vous d’avoir votre permis de conduire.

Il existe une formation de porteur-chauffeur, qui est qui est d’une durée de 16 heures.

Devenir maître de cérémonie funéraire

Les Maître de Cérémonies sont titulaires d’une formation spécifique, définie par le décret n° 2012-608 du 30 avril 2012 et selon les modalités de l’arrêté du 30 avril 2012. Sa formation comprend des éléments d’expression orale, prise de parole en public, de la psychologie, du droit, de l’hygiène et de la sécurité, ainsi que des notions de management et d’encadrement.

La formation se déroule en deux parties : 70 heures théoriques, et 70 heures pratiques, sous forme d’un stage, la formation étant validée par un examen.

A noter que le diplôme de Maître de Cérémonie peut être obtenu un an après l’embauche à ce poste. Plus concrètement, cela signifie que, si une entreprise vous embauche comme Maître de Cérémonies, vous avez un an pour effecteur les 70 heures de formation et passer l’examen, les 70 heures de stages étant ispo facto considérées comme effectuées en entreprise.

Devenir conseiller funéraire

L’assistant funéraire rencontre les familles et organise les obsèques. En vertu de cela, il doit avoir les même connaissances que le Maître de Cérémonie en terme de psychologie et sociologie du deuil, religions etc… sa tâche spécifique l’oblige également à avoir des connaissances plus poussées en législation funéraire.

Il effectue une formation théorique de 140 heures, suivie d’un stage de 70 heures, formation concrétisée par un examen final.

Comme le Maître de Cérémonie, l’assistant funéraire a un an à compter de sa date d’embauche pour valider son cursus de formation. Il peut donc passer son diplôme puis chercher du travail, ou bien se faire embaucher par une entreprise qui accepte sa candidature en tant qu’assistant stagiaire, en période de formation, et le cas échéant lui finance ladite formation.

Pour les porteurs-chauffeurs qui souhaiteraient évoluer, ils peuvent donc passer leurs diplômes de Maître de Cérémonie ou d’assistant funéraire en restant en poste, charge à l’entreprise de prévoir les absences pendant la période de formation théorique en école.

A noter qu’un assistant funéraire n’a pas besoin de passer son diplôme de Maître de Cérémonies s’il voudrait occuper ces fonctions, la formation étant comprise.

Assistant funéraire ou conseiller funéraire ?

Certains parlent d’assistant funéraire, d’autres de conseillers funéraires, et il n’y a pas de nomenclature officielle. Néanmoins, dans beaucoup d’entreprises, un conseiller funéraire est tout simplement un assistant funéraire avec de l’expérience.

Devenir chef d’entreprise de pompes funèbres

C’est bien d’être ambitieux. Le chef d’entreprise de pompes funèbres dispose d’une formation spécifique de 182 heures, dont 140 heures ont un tronc commun avec l’assistant funéraire. Vous avez donc le choix entre faire la formation globale de 182 heures, ou bien passer votre diplôme d’assistant funéraire, puis revenir faire une spécialisation de 42 heures « dirigeant d’entreprise funéraire ».

Devenir thanatopracteur

Les thanatopracteurs ont une formation longue, spécifique, consultez pour cela notre page thanatopraxie.

Formation, métiers et diplômes du funéraire, quand passer tout cela ?

Si vous avez de la chance, vous trouverez une entreprise qui vous intégrera à son effectif et vous fera passer les formations au fur et à mesure. Sinon, adressez vous à des écoles spécialisées dont vous trouverez les coordonnées dans les contacts de Funéraire Info.

Emploi dans le funéraire, comment s’y prendre ?

N’oubliez pas que le travail ne tombera pas tout cru dans votre escarcelle une fois le diplôme en poche. Si la plupart des écoles peuvent vous aider à postuler auprès d’entreprises, beaucoup d’entre elles n’hésitant pas à faire part de leurs besoins en terme de recrutement, elle ne sont tenues à rien, et surtout pas aux miracles. Aussi est il important de faire un stage impeccable, puisque même si l’entreprise ou vous le faite n’embauche pas, son patron connaît du monde.

De même, n’hésitez pas à envisager une mobilité géographique, et à la préparer en amont. Allez à l’est si vous trouvez un emploi à l’est, n’allez pas dans le sud, par exemple, parce que vous avez envie d’aller dans le sud… Parce que beaucoup de monde a envie de soleil, et à certains endroits, on arrive à 150 candidats sur un poste, nombre d’entre eux étant plus expérimentés que vous…

Le salon du funéraire, par exemple, est un excellent endroit pour croiser du monde, on l’a déjà écrit ici. Mais pas seulement… Dites vous que si les entreprises de pompes funèbres vendent des cercueils et des plaques, c’est parce que quelqu’un a conçu, fabriqué et distribué ces cercueils et ces plaques. Les fournisseurs, industriels et artisans, du secteur funéraire, offrent une palette de métiers très étendue et peuvent s’intéresser à vos compétences. Alors, ne dites non à rien à priori, sinon, lorsque LE poste fait pour vous va se présenter à vous, vous risquez fort de lui fermer la porte au nez. Et ça, c’est dommage.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.