François Dupeyron est mort, le cinéma français est en deuil

0
844
François Dupeyron

La famille du réalisateur français, François Dupeyron a annoncé sa mort à l’âge de 65 ans à l’AFP, le jeudi 25 février 2016, des suites d’une longue maladie, à 24 heures de la cérémonie des César. Sa disparition a fait pleurer le cinéma français qui a perdu l’un de ses grands noms.

Loin de grosses productions, François Dupeyron qui a laissé quelques films singuliers et sensibles, a évolué à la marge du cinéma français. Il a pu réunir sur son premier long-métrage « Drôle d’endroit pour une rencontre », deux grosses pointures à savoir Depardieu et Deneuve.

Tant de beaux films ont été offerts au cinéma français par François Dupeyron parmi lesquels « La chambre des officiers », « La Machine », « Les fleurs du coran », « Aide toi le ciel t’aidera » ou « Monsieur Ibrahim ». Lassé malheureusement de voir ses scénarios refusés systématiquement, il s’est tourné en 2012, vers l’écriture et la parution du livre comme « Dieu s’en fout » ou « Chacun pour soi ».

Né dans les Landes, à Tartas, le 14 août 1950, l’écrivain et réalisateur français, François Dupeyron, au terme d’une lutte contre le cancer de cerveau a tiré sa révérence à l’âge de 65 ans, le 25 février 2016.

La disparition du réalisateur-scénariste a suscité de vives émotions sur les réseaux sociaux.

Le premier à annoncer la mort de François Dupeyron sur Twitter est Gilles Jacob, l’ancien président du Festival de Cannes, qui a salué la mémoire d’un cinéaste probe, un être humain de grande qualité et d’une délicatesse infinie. « Une perte » a-t-il poursuivi.

Lire aussi :  Crématorium, inhumation avec son animal, cimetière…News du 31 mai 2018

Pour sa part, Audrey Azoulay, le ministre de la Culture a rendu hommage à ce cinéaste rare, d’un esprit libre qui traçait à l’écart des sentiers battus, son chemin. Elle a souligné que le réalisateur nous laisse une œuvre singulière où transparaissent sa compassion pour ceux qu’elle a blessés et son amour de la vie.

Quant à celui qui a tenu le premier rôle dans « Drôle d’endroit », Gérard Depardieu a indiqué que comme sa vie, tout comme sa vie, François Dupeyron était un ami très discret. L’acteur a comparé la mort terrible du réalisateur à celle de François Truffaut. Auprès de l’AFP, il a ajouté que c’est une voix qui s’éteint dans le monde du cinéma, et il manquera éternellement au cinéma comme Truffaut. Il avait du mal à monter ses films, la profession n’a pas été à la hauteur de son talent, poursuivit-il.

De souvenirs agréables qu’ils gardent du réalisateur ont également été partagés par de nombreux anonymes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here