Funéplus et Bernier-Probis, voyage dans l’industrie Funéraire

0
892

Depuis mercredi matin Funéraire-info est sur la route à la rencontre des professionnels du Funéraire. Rendez-vous mercredi après-midi avec Antony Fallourd de Point-Funéplus, le jeudi matin avec Patrice Pauly au crématorium de Bergerac et jeudi après-midi avec Olivier Bernier dans son usine de fabrication de cercueil, programme chargé et dense, des kilomètres en voiture, 1000 au moment où j’écris ces lignes…

Départ mercredi matin de Paris sous la pluie pour rejoindre La-Roche-sur-Yon en Vendée pour aller à la rencontre des équipes de Point-Funéplus, le réseau national funéraire fédérant quelques 350 entreprises de pompes funèbres et de marbrerie funéraire.

Libourne-vue-de-lhôtel-300x168 Funéplus et Bernier-Probis, voyage dans l’industrie Funéraire
Libourne, vue de l'hôtel

A 14h00, arrivé en Vendée dans les locaux de Funéplus et rencontre avec Antony, visite du site, présentation des équipes, retour sur le Salon Funéraire de novembre dernier, les 25 ans du réseau qui se prépare en juin prochain, point sur l’actualité du réseau qui même loin de Paris est un acteur majeur du paysage Funéraire en France. Un bon RDV en présence de M. Loick RODDE et de Mme Céline MARIONNEAU sur le thème d’internet et le funéraire et comment le funéraire peut communiquer sur internet, nous avons des solutions !

Départ vers 17h00 pour rejoindre un hôtel à Libourne et repartir frais et dispo le jeudi matin pour rencontrer Patrice Pauly, le patron des pompes funèbres éponymes et le gestionnaire du crématorium de Bergerac pour régler un problème de son sur la caméra permettant de faire de la retransmission vidéo de cérémonie funéraire et pour discuter de l’activité 2013 du crématorium ouvert en juin 2013. Avec plus de 300 crémations en 2013 le Crématorium se porte bien et répond à un vrai besoin pour les habitants de l’agglomération. Patrice Pauly comme d’habitude travaillait sur un nouveau projet et en particulier l’ouverture d’une nouvelle chambre funéraire qui devrait être décorée avec gout, mais nous aurons l’occasion d’en parler.

Lire aussi :  Une nouvelle méthode de dispersion des cendres avec WAY

Reprise de la voiture pour rejoindre Saint-Jory-Las-Bloux et les usines de Bernier-Probis en Dordogne.

J’ai fait un crochet par le crématorium de Notre Dame de Sanilhac pour me présenter à M. Christian Virgo et prendre date pour un reportage sur son activité.

Bernier-Probis, entreprise familiale, fabrique des cercueils et vers 15h30 je vais visiter l’usine, les termes industrie et « made in France » vont prendre ici toutes leurs valeurs. En attendant la fin de la réunion commerciale et le retour d’Olivier Bernier, je suis en train d’écrire cet article dans son bureau et je laisse mon esprit vagabonder en pensant aux villages que j’ai traversés, Saint-Emilion, Les Sables-d’Olonne, Saint André de cubzac, Libourne, Chartres… que nos provinces sont belles, non ?

Nous aurons l’occasion de revenir sur les différentes étapes de notre voyage et nous préparons un compte rendu plus détaillé. Et si vous le désirez, Funéraire-info peut venir à votre rencontre pour parler de votre métier et de votre entreprise, il suffit de nous contacter !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here