Funéraire Info, j’aime, j’aime pas : résultats du sondage

0
304
Journal du funéraire
Votre actualité sur les pompes funèbres

Il y a de cela quelques jours, au sortir de l’été, nous avons fait un sondage, pour savoir ce que vous pensiez de Funéraire Info. Après une patiente analyse, les résultats !

JdF1-300x225 Funéraire Info, j'aime, j'aime pas : résultats du sondage
Votre actualité sur les pompes funèbres

Une chose est claire : au vu des résultats, nous ne sommes pas prêts d’arrêter. Même si ce n’est pas un satisfecit sur toute la ligne, une très grande majorité de lecteurs nous apprécient, et surtout, considèrent que Funéraire Info est utile. Détail, point par point.

Qui êtes vous ?

La sociologie du lecteur-type de funéraire info est très prononcée : c’est un homme (63%), conseiller funéraire (28 %) dans une société privée (79 %). Ce qui est intéressant, néanmoins, c’est la proportion de femmes : 37 %, bien que la profession se soit largement féminisée, nous sommes au-delà du ration d’effectifs féminins. Pour faire court : les femmes sont de plus grandes lectrices de funéraire info que les hommes, proportionnellement, ce qui correspond bien aux études qui démontrent que les femmes lisent plus que les hommes, en général.

La proportion d’emplois très qualifiés est également importante : 28 % de conseillers funéraires, et 21 % de cadres et dirigeants. Le nombre de ces derniers, dans les hauts échelons, étant proportionnellement plus faible que leurs subordonnés, Funéraire Info est donc plébiscité par les décideurs. Les thanatopracteurs représentent 7 % des lecteurs, ce qui correspond à leur proportion dans la profession : nous y sommes donc bien représentés. 13 % d’entre vous occupent plusieurs fonctions. 15 % de nos lecteurs ne travaillent pas directement en pompes funèbres et marbrerie, mais occupent des emplois liés, comme l’état-civil des mairies ou le milieu hospitalier. Les lecteurs totalement étrangers à la profession représentent une fraction très faible.

Regret, seulement 3 % de nos lecteurs sont des marbriers qui exercent uniquement cette profession, sans activité de pompes funèbres à côté. Gageons que la présence accrue de la marbrerie cette année, grâce à nos contributeurs, sauront les intéresser.

funéraire-300x260 Funéraire Info, j'aime, j'aime pas : résultats du sondage
Des lecteurs parfois surprenants...

Enfin, et c’est ce qui compte, vous êtes 59 % à lire Funéraire Info tous les jours, 24 % à le lire plusieurs fois par semaine, et 13 % plusieurs fois par mois. Fidèles et assidus, les lecteurs de Funéraire Info.

Funéraire Info et la presse funéraire

Vous lisez la presse funéraire : 10 % lisent, en dehors de Funéraire Info, Funéraire Magazine, 19 % lisent Résonance, et 37 % lisent à la fois Funéraire Magazine et Résonance. 34 % d’entre vous lisent exclusivement Funéraire Info.

Vous êtes 38 % à recevoir la Newsletter, et 53 % d’entre vous la lisent. Nous avons en revanche reçu de nombreux commentaires nous demandant comment la recevoir, et feront un article sur le sujet prochainement.

Funéraire Info, la forme

Globalement, sans vous extasier sur la charte graphique, vous êtes globalement satisfait, puisque sur une échelle de un à dix, vous êtes 70 % à nous accorder une note supérieure à 7 / 10. Sur l’ensemble des réponses, un seul nous accorde un petit un sur dix, la note moyenne se situant à huit. Comme nous n’avons pas cherché à faire dans le mignon et le joli, mais dans la qualité et la lisibilité, l’objectif peut être considéré comme atteint.

Le ton est plébiscité : 84 % apprécient l’humour et le ton des articles, 13 % y sont indifférents, ni amateurs, ni dérangés, et seuls 3 % nous demandent un peu de sérieux. Le résultat est clair, ce qui pose un problème au rédacteur : pour cet article, nous n’avions pas prévu de blague ou de jeux de mots.

Les commentaires font souvent état du ton des articles, qui plaît vraiment beaucoup. Un lecteur s’est toutefois plaint de l’ego démesuré selon lui de notre principal rédacteur. Le problème, c’est qu’il a vu lui aussi les résultats du sondage, et n’est donc pas prêt de se calmer. Déjà, on essaie de l’empêcher de parler de lui à la troisième personne. Il s’excuse pour cette parenthèse.

pressenationale-300x287 Funéraire Info, j'aime, j'aime pas : résultats du sondage

Funéraire Info, le fond

77 % d’entre vous notent Funéraire Info comme un média de référence, à notre grande surprise, au vu de notre relativement jeune âge. Mais en toute logique : vous êtes 76 % à nous donner les deux meilleurs notes quand à la fiabilité de nos informations ; 74 % à donner la même note à la question sur la pertinence de nos articles. Et, meilleur note haut la main, 93 % à considérer que Funéraire Info propose des nouvelles de qualité, avec 67 % de très satisfaits, et 26 % de satisfaits. En substance, vous nous dites que nos informations sont souvent justes, et que nous sommes premiers à les donner la plupart du temps.

Parmi les commentaires, sur les articles que vous avez le plus aimé, on en a plusieurs lignes, bien tassées. Mais globalement, c’est la vente des OGF qui a marqué, sans doute parce qu’il est le plus récent. Parmi les articles que vous avez le moins aimé, les quelques commentaires nous reprochent d’avoir trop parlé d’untel ou d’untel.

Miscellanées

Le fait que Funéraire Info soit lisible par des non professionnels du funéraire ne vous dérange pas : 57 % d’entre vous ne sont absolument pas dérangés par ce fait, tandis que les 43 % qui restent le sont plus ou moins. La note étant de un à dix sur une échelle, vous étiez seulement 17 % à considérer que Funéraire info doit être un média fermé aux non-professionnels.

Les articles d’opinion sont largement plébiscités, à une condition : que toutes les opinions puissent s’exprimer. C’est ce que disent 82 % d’entre vous, 10 % étant moyennement intéressés, et seulement 7 % hostiles aux éditoriaux et humeurs.

Les articles sur les sujets un peu en dehors du funéraire, comme la cigarette électronique, vous laissent partagés, mais plutôt favorablement : 47 % d’entre vous sont contents que nous les publions, « cela permet de s’informer sur d’autres sujets » et 44 % les apprécient, « à condition que ce soit une fois de temps en temps ». Seuls 9 % d’entre vous y êtes hostiles.

Vous êtes 71 % à nous suivre sur Facebook et seulement 7 % sur Twitter. Ceci peut peut être s’expliquer par la jeunesse de notre compte et notre manque de maîtrise des Tweets. Mais un de nos collaborateurs va s’y consacrer à temps complet, et les résultats devraient suivre.

Funéraire Info, demain

A la question de savoir si Funéraire Info doit s’ouvrir plus sur la culture du funéraire en général, ou rester concentré uniquement sur les professionnels du funéraire, 52 % d’entre vous plébiscitent l’ouverture, 21 % l’exclusivité, et 27 % attendent de voir l’équilibre que nous allons trouver.

Sur la note globale attribuée à Funéraire Info, 26 % nous donnent 10/10, 32 % nous donnent 9/10, 19 % nous donnent 8/10. Aucune autre note de 7/10 à 0/10 ne dépasse les 6%. Seul 1% d’entre vous nous donne un zéro pointé.

Alors, nous nous sommes réunis avec l’ensemble de l’équipe de l’éditeur, les plumes à temps complet, et nous avons réfléchi à un mot que nous pourrions vous adresser. La réunion fut brève, et le message unanime : merci.

Merci de vos encouragements. Nous savons que nous ne sommes pas parfaits, loin de là, mais savoir passer outre nos défauts et encourager ce qui vous plaît nous conforte dans notre idée qu’il y a quelque chose à bâtir dans les médias spécialisés.

Merci de vos remarques, de vos critiques, que vous avez voulu pertinentes et judicieuses. Nous avons souvent « le nez dans le guidon » et manquons du recul nécessaire sur le rendu final. Ce regard, vous l’avez, et vous avez pris le temps de le partager, preuve s’il en faut que vous accordez de l’importance à notre travail. Ce sondage, et les remarques qui l’accompagnent, vont nous servir à améliorer Funéraire Info : nous tenons compte de votre avis.

Et merci, que vous ayez répondu ou non, de nous lire, tout simplement.

(résultats de 177 questionnaires soumis)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here