Funéraire-Info, les 1000 premiers jours !

0
825

A l’occasion de ses trois ans, nous avons interviewé le patron de Funéraire Info, pour un bilan de notre média et sur son futur.

Trois ans, l’âge de raison

Eric-Fauveau-284x300 Funéraire-Info, les 1000 premiers jours !
Eric Fauveau, directeur de la publication de Funéraire Info

Eric Fauveau s’avoue très satisfait de ces trois dernières années « Depuis sa création, Funéraire Info n’a cessé d’augmenter en audiences, et continue de progresser, plus de 500 000 visiteurs uniques depuis le début de l’année 2015. Notre page Facebook devrait dépasser les 10 000 fans avant la fin de l’année. Le nombre de partenaires qui nous rejoint, lui aussi, continue de progresser, gage de la qualité et de la cohérence de notre travail. Nous sommes aujourd’hui parfaitement intégrés à l’écosystème du funéraire, j’en veux pour preuve notre participation à Funexpo, en novembre dernier, et notre future participation au salon du funéraire à Villepinte en novembre prochain ».

Et bientôt quatre !

Mais même si on a bien travaillé, le patron de Funéraire Info ne souhaite cependant pas faire relâche. « Nous avons musclé l’équipe, avec l’arrivée d’Olivier fin 2014. L’Amiral, un dessinateur, nous a également rejoint, pour un édito en dessin tous les quinze jours et nous envisageons d’autres collaborations. A la fin du premier trimestre 2015, nous avons également procédé à une refonte technique du site. Tout cela va nous permettre de mener à bien nos projets ».

Ces projets, quels sont-ils ? « Tout d’abord, nous avons commencé un grand chantier référencement. Nous sommes sur Google actu, c’est une très bonne chose, mais nous allons nous renforcer également sur les moteurs de recherche. »

« Vous verrez également apparaître une nouvelle rubrique, juridique, en collaboration avec un partenaire. Dans celle-ci, nous mettrons à disposition des fiches qui devraient répondre à 95 % des questions que les professionnels se posent. Tout sera étudié pour faciliter aux professionnels l’accès à l’information dont ils ont besoin. Elle apparaîtra fin juin, avec une période de rodage cet été. »

Lire aussi :  OGF: Inauguration du crématorium de Beaucaire

Une nouvelle newsletter sera également lancée « Oui, celle-ci sera spécifiquement adressée aux 35000 services d’état-civil des communes de France, avec des informations les concernant et utiles. » Une autre profession sera également intéressée « Nous allons mettre en place des liens étroits avec le monde de la pierre et de la marbrerie, qui vont nous permettre de donner à ces professions toute la place qu’elles méritent dans Funéraire Info. »

« Nous allons aussi diffuser les offres concernant les marchés publics en temps réel et vous proposer de déposer vos annonces, emploi, matériel, véhicule, gratuitement sur le site… pourquoi payer ailleurs ? »

Les lecteurs habituels ne seront pas oubliés « Le site va voir de plus en plus se développer la vidéo. Un service prémium d’informations par SMS va également voir le jour. Il permettra aux abonnés de recevoir les informations essentielles dans les délais les plus brefs ».

Les moyens mis en place sont ambitieux, « Nos objectifs aussi : doubler le nombre de lecteurs dans les prochains mois ».

L’avenir au présent

Funéraire Info gardera-t-il son ton, mélange d’information sérieuse strictement vérifiée et de commentaires parfois ironiques ? « Bien sûr. On ne change pas la recette qui a fait notre succès. Les habitudes de lecture sur le web sont totalement différentes de celle de la presse papier. Notre contenu doit être à la fois informatif et décalé, et nous devons être concis en traitant de tous les sujets. »

Eric Fauveau analyse : « L’avenir du funéraire français est sur internet, pour les médias, pour les fournisseurs, pour les services proposées et aussi pour les entreprises de pompes funèbres. Dans cette optique, Funéraire Info se doit être plus qu’un journal en ligne, une plate-forme. Beaucoup de lecteurs arrivent sur le site par l’intermédiaire d’une recherche spécifique. Il doit trouver chez nous ce dont il a besoin. »

Lire aussi :  Alerte sécurité et réglementation sur le matériel de levage

Souhaitez-vous rajouter quelque-chose ?

« Nous avons tendu la main à nos confrères de la presse papier pour monter un partenariat bi-média qui aurait pu avoir du sens, nous en avons discuté, mais manifestement la volonté n’était pas partagée et mon sentiment est que le but poursuivi était de nous endormir, nous allons donc poursuivre seul notre développement en communiquant sur nos audiences et notre lectorat gage de transparence, nous sommes les seuls à le faire, améliorer encore notre couverture de l’information au niveau des pompes funèbres indépendantes, des réseaux et des fournisseurs du secteur et proposer des tarifs de communication vous assurant une couverture maximale. Regardez vos factures dans la presse funéraire papier, regardez les retours… puis demandez nous un devis ! ».

Merci, Éric, à l’année prochaine !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here