Funéraire Info, votre communication en un clic

0
251
La saison du funéraire arrive, avec le tunnel Toussaint/Salon du funéraire. Période faste durant laquelle il convient de préparer l’avant, le pendant et l’après. Justement, Funéraire Info vous y aide.
La fin de la presse papier ?

Rares sont aujourd’hui les fournisseurs du funéraire à ne pas disposer d’un site web, sur lequel, la plupart du temps, il est possible de commander directement. Rares sont aussi les entreprises de pompes funèbres à ne pas disposer d’un site web et d’une page Facebook. Ne parlons même pas de la personnalisation des plaques funéraires, pour laquelle la conception en trois dimensions et en direct sur le site internet du fabriquant a depuis longtemps supplanté la fastidieuse compositions par fax ou courrier.

Que se passe-t-il lorsqu’un professionnel reçoit un magazine papier aujourd’hui ? Il le feuillette, ou pas, lit les articles qui l’intéressent, passe ceux qui ne l’intéressent pas, jette un coup d’œil, ou pas, sur les publicités, voit un produit qui l’intéresse, et se dit « tiens, je verrais ça au salon ». Parfait si on est en septembre, un peu moins si on est en décembre. Puis le magazine est soigneusement rangé dans un placard ou dans une corbeille à papier, et oublié jusqu’au numéro suivant.

La visibilité d’une publicité dans un magazine papier est donc proportionnelle au temps que le lecteur passera sur la page ou elle se trouve, soit, dans le meilleur des cas, sept secondes, à moins que le lecteur ne soit effectivement en quête de votre produit.

L’avenir du web

La communication sur un site web est totalement différente. Un site internet mis à jour quotidiennement génère un trafic de visiteurs réguliers. Une étude que nous avons réalisée sur un panel de lecteurs et d’après les statistiques de notre hébergeur montre qu’un lecteur de Funéraire Info passe sur le site en moyenne trois fois par semaine, offrant autant de potentialités à votre message d’être vu.

Lire aussi :  Pompes funèbres MANGEL, cimetière, funérailles… L’actualité du 5 juin 2018

Sur le site de Funéraire Info, qu’il y soit arrivé en cherchant un mot-clef, par une alerte Google actualité, par notre page Facebook (Plus de 10 000 fans depuis quelques jours), par notre newsletter, par un message d’alerte info SMS (exclusif à Funéraire Info et envoyé à des cadres et décideurs du secteur) ou tout autre moyen qui mène à notre site, le lecteur arrivera sur l’information spécialisée que nous proposons, et qui le qualifie d’emblée comme prospect potentiel. Et votre message sera vu de lui.

Nous travaillons constamment pour maintenir le site à un haut niveau d’intérêt pour nos lecteurs, par des informations utiles, pertinentes, souvent exclusives, on se rappellera des cessions d’OGF ou de Roc-Eclerc par exemple. Notre ton, sérieux lorsque nécessaire, mais aussi souvent décalé ou ironique, a su créer avec nos lecteurs une complicité et une confiance plus distendue avec des médias trop austères.

Transformer l’essai

La publicité dans un magazine papier nécessite un effort (décrocher son téléphone, taper l’adresse dans son navigateur) à un client potentiel, ce qui implique une motivation à la base. Sur le web, c’est différent, l’entreprise recherche sur internet sa problématique et tombe sur Funéraire info, au hasard, tout ce qu’il a à faire, c’est un léger mouvement du poignet, pour amener le curseur de sa souris sur le message, et un léger mouvement de l’index, pour cliquer sur le lien. Le voilà sur votre site. A vous d’arriver à être bons ensuite. Et même là, on peut vous aider, mais ceci est une autre histoire.

Lire aussi :  Accident de corbillard, D-Day, centre funéraire de Sète...L’actualité du 7 juin 2018

L’offre Funéraire info est globale, et étudiée pour être accessibles à tous. Sur simple demande, nous vous adressons un devis personnalisé et sans aucun engagement.

Alors, ne laissez plus vos budgets communication prendre la poussière sur du papier jauni dans des tiroirs oubliés, faites les vivre sur l’écran de Funéraire Info.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here