Funeral Concept s’attaque au tabou des tombes d’enfant

0
563
ImpresFuneral concept stèle tombe enfant Nounours

Parler de la tombe d’un enfant : sujet délicat, auquel se sont retrouvées confrontées les équipes de Funeral Concept. Avec, à la clef, un constat : il existe une vraie incompréhension entre les aspirations des familles et la réalité des pompes funèbres. Interview.

Bandeau-Funéraire-info-enfants-1024x305 Funeral Concept s'attaque au tabou des tombes d'enfantUne gamme neuve

Emilien Rondard, directeur commercial de Funeral Concept, dresse le constat : « Nous avons sorti une nouvelle gamme de stèles pour enfant, qui en comptait, au début, trois, et qui en proposera sept en tout très prochainement. Un vrai succès commercial, donc. Mais, curieusement, on a beaucoup de mal à les proposer à certaines pompes funèbres. »

Pour quelle raison ? Freddy Pinault, directeur de Funeral Concept, a son idée sur la question « J’ai l’impression que certains professionnels du funéraire projettent une image qu’ils croient que les gens ont d’eux. Ils sont persuadés que les familles pensent qu’ils profitent de la mort des autres pour gagner leur vie. Parfois, je me demande s’il n’y a pas, presque, un côté superstitieux. ».

Et ce n’est pas le cas ? Freddy répond « Non. Peut être encore dans une petite frange irréductible de la population, mais l’immense majorité des familles que l’on rencontre sont au contraire reconnaissantes et soulagées d’avoir des professionnels pour s’occuper d’eux dans ces moments difficiles. »

Le dernier tabou ?

Emilien analyse « Il y a quelques années, la mort d’un enfant était un tabou. Mais la société a évolué, l’enfant est pris en compte différemment, c’est l’enfant-roi, d’une certaine manière. Les décès d’enfants sont inéluctables, mais ils sont aujourd’hui mieux accompagnés, sauf par le funéraire, ou les produits proposés n’ont pas évolué au même rythme que le reste ».

Justement, vous rencontrez des familles, quelles sont leurs réactions face aux stèles enfants colorées ? « Du soulagement » soulignent Freddy et Emilien. Ce dernier précise « Tous les jours, quasiment, via le site ou la page Facebook, on reçoit des messages de familles, qui expriment la même chose : quel dommage qu’on ne vous ait pas connu avant. Avec, souvent, des demandes de reprises de leur granit pour acheter une stèle. »

Oser l’offre

« Il y a une demande des familles » soulignent ensemble Emilien et Freddy « On le constate. C’est souvent qu’on voit des familles arriver chez nous l’air soulagé, en nous disant « ça existe’’. »

Emilien souligne « La mort d’un enfant est quelque chose de terrible. Mais les professionnels du funéraire savent que, malheureusement, ça arrive. Et les familles veulent rendre un hommage à son image à l’enfant disparu. C’est dommage de les en priver simplement parce qu’on n’ose pas leur proposer. Lorsque je visite des agences de pompes funèbres, je commence à voir apparaître des coins enfants, avec des produits plus adaptés. Et c’est une bonne chose, parce que, sinon, il n’y a rien à proposer aux familles qui tienne compte de la spécificité d’un enfant. »

Freddy conclut « Les familles qui ont perdu un enfant sont en quête de personnalisation qui lui rende hommage, de motifs issus de l’enfance, de couleurs. Tenez, regardez, votre maison, aujourd’hui, vous ne pouvez plus faire ce que vous voulez, il y a des règlements de la mairie qui interdisent de la peindre en vert, en bleu, que sais-je. Les cimetières sont, finalement, les derniers espaces de liberté. Alors, oui, on n’a pas l’habitude de voir des couleurs, en pompes funèbres. Pourtant, les familles le veulent, et vous avez la possibilité de leur proposer. Pourquoi vous en priver ? »

Le site de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.