Funexpo, l’évènement 2014 de l’industrie funéraire

0
799

Il reste 6 mois avant l’ouverture de l’édition 2014 de Funexpo à Lyon du 20 au 22 novembre 2014. Les fournisseurs sont aujourd’hui nombreux à avoir confirmé leurs participations à l’évènement 2014 de la filière funéraire française. Retour sur les raisons du succès de cette nouvelle édition avec Cyril Ladet.

Funéraire-Info : Bonjour Cyril, pouvez-vous nous faire un petit point sur la situation à six mois de l’ouverture ?

Cyril Ladet : Bonjour Eric.

Nous sommes plus que confiants, à 6 mois de l’ouverture : de nombreux exposants historiques, leaders dans leurs secteurs ont confirmé leur participation, parfois en augmentant sensiblement leur superficie de stand, réaffirmant ainsi leur adhésion à Funexpo. Nous constatons également que de nombreux nouveaux exposants ont prévu de participer au salon, preuve de la vitalité du secteur et du caractère incontournable de Funexpo pour promouvoir leurs produits et services auprès des professionnels du secteur. A tout point de vue, « nouveauté » est le mot d’ordre de Funexpo 2014 : produits, services, animations, exposants… !

Fort de ce constat, nous pouvons déjà vous annoncer que l’édition 2014 se présente très bien, avec une surface d’exposition à minima égale, voire légèrement plus importante qu’en 2012, mais ce qui prime largement, c’est l’exhaustivité des produits qui seront présentés lors de la tenue de l’événement.

F.I. : Pourquoi exposer en 2014 à Lyon ?

C.L. : Les raisons sont multiples, c’est en premier lieu le seul salon de l’année en France pour présenter ses nouveautés, rester à l’écoute du marché. Funexpo est aussi l’occasion pour les fournisseurs de rencontrer tous leurs prospects et clients en un seul lieu, et ainsi mobiliser leurs forces commerciale efficacement.

En se positionnant à Lyon, nous assurons aux participants une proximité avec les marchés suisse, allemand et italien, mais également espagnol pour une manifestation réellement européenne, véritable vitrine de l’industrie funéraire. Participer au salon de Lyon est également la meilleure opportunité pour les professionnels du secteur de couvrir l’intégralité du territoire et de rencontrer des prospects qui ne se déplaceraient pas sur Paris, comme par exemple les régions du sud, sud-est, centre et grand est.

Lire aussi :  Le Groupe OGF va gérer le crématorium de Saint-Georges-de-Didonne

Mais Funexpo, c’est avant tout un salon convivial, à taille humaine et qui reste gratuit pour les visiteurs. Organisé de manière à fluidifier les échanges et le business, Funexpo place le contact humain – primordial pour le secteur du funéraire – au centre de ses priorités.

Funexpo, le salon qui va donner le « la » pour toute l’année 2015 !

F.I. : Certains évoquent dans le microcosme le fait qu’un salon funéraire par an c’est trop en France, pouvez-vous nous en dire plus ?

C.L. : Je suis un observateur du monde du funéraire et je constate que le monde du funéraire évolue tous les jours, innove, personnalise et l’industrie funéraire française a besoin de montrer son dynamisme et sa créativité aux entreprises de pompes funèbres, qui sont elle-même au contact des familles, dont les demandes et les pratiques évoluent. Les exposants d’aujourd’hui sont les acteurs de demain et se doivent d’être à l’écoute du marché pour anticiper, à travers les discussions et les rencontres, les attentes de leurs clients.

Un salon tous les 2 ans serait donc insuffisant pour permettre de présenter toutes les nouveautés et prendre le temps d’échanger avec les visiteurs de toute la France et des pays limitrophes. Le secteur a besoin d’un salon tous les ans en France pour faire évoluer la profession. Pour les fournisseurs, c’est l’unique vitrine de la vitalité de l’industrie funéraire et l’unique occasion de présenter leurs gammes de produits & services. Complémentaires, les 2 salons français permettent aux fournisseurs de couvrir l’intégralité du territoire français.

F.I. : Pouvez-vous nous parler de vos animations ?

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud

C.L. : Nous allons cette année innover avec la FFPF et nos partenaires avec des animations pertinentes, au cœur des problématiques de nos visiteurs afin de leur apporter un contenu à forte valeur ajoutée.

Nous mettons actuellement en place un programmed’ateliers, propice à l’échange, grâce auxquels les visiteurs trouveront des conseils et pourront ainsi profiter de l’expertise des professionnels du secteur, sur des thématiques d’actualité.

Enfin, le Village Conseil se focalisera sur les problématiques de création et de reprise d’activité. Les visiteurs pourront y rencontrer des experts en conseil d’entreprise spécialisé, des représentants de banques, d’organismes de crédit ou d’offices notariaux. Dans la thématique du renouveau, nous proposons également une animation Agencement 3D qui offrira aux visiteurs la possibilité d’un relooking complet ou partiel de leur agence ou d’un simple staging, en utilisant les ressources déjà en leur possession.

Nous allons également reconduire le parcours des nouveautés permettra aux visiteurs qui ont besoin d’évolution d’identifier immédiatement les nouveautés disponibles sur le salon Funexpo. Ce parcours permettra également aux exposants de bénéficier d’une visibilité supplémentaire avant pendant et après le salon.

F.I. : Une dernière question : Abordons Funexpo 2016 : Avez-vous déjà des perspectives de développement ?

C.L. : Oui tout à fait ! Nous avons plusieurs projets pour le développement de Funexpo, que nous ne manquerons pas de partager avec nos exposants et visiteurs le temps voulu ! A cela s’ajoute également le rachat du groupe Le Moniteur par notre société, qui ouvre également de nouvelles opportunités et synergies avec le Salon des Maires.

F.I. : Merci Cyril, à très bientôt pour relayer vos informations

Pour en savoir plus:

Suivez l’actualité de FUNEXPO sur www.funexpo-expo.com. Renseignements et tarifs sur demande !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.