Grand éditeur, Claude Durand est mort

0
355

Personnage incontournable des lettres françaises, Claude Durand a été pendant près de 30 ans le patron des éditions Fayard. Celles-là même qui ont annoncé ce jeudi sa mort la nuit dernière à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Il était âgé de 76 ans.

Instituteur à 19 ans, il entre en 1958 aux éditions du Seuil. Traducteur d’anglais et d’espagnol, il a fait découvrir au public français Gabriel Garcia Marquez (il a notamment traduit avec son épouse « Cent ans de solitude » en 1967). Suivront des auteurs comme Isabel Allende ou Jorge Semprun. En 1974, autre choc : il édite « L’archipel du Goulag », d’Alexandre Soljenitsyne. Gros retentissement. Les deux hommes resteront amis à vie.

Un bref passage par Grasset, et voici Claude Durand entrant chez Fayard en 1980. Trente années à y régner, jusqu’à sa retraite en 2009. Entre temps, il arrache Michel Houellebecq  à Flammarion, édite les enquêtes de Pierre Péan sur le passé du président Mitterrand et sur le journal Le Monde.

Il écrit, aussi, mais peu. Son roman « La nuit zoologique » remporte le prix Médicis » en 1979. En 2010, il avait notamment pris un pseudonyme (François Thuret) pour publier une fiction « J’aurais voulu être éditeur ». Deux ans plus tard, il avait vainement tenté d’entrer à l’Académie française.

Lire aussi :  Certificat de décès, crématorium, exhumation sauvage… L’actualité du 28 juin 2018

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.