Grimm, une série télé attachante

0
425

Dans la jungle des séries télé, il en est qui, sans esbroufes, deviennent des rendez-vous incontournables et attachants. Grimm est de celles-là.

De quoi ça parle ?

Créée par David Greenwalt et Jim Kouf, la série Grimm plonge le téléspectateurs dans un univers où les créatures des contes des frères Grimm ne sont pas une légende.

Nick Burckhardt est le dernier descendant de la célèbre lignée des chasseurs Grimm. Lorsqu’il le découvre, il décide d’utiliser ses talents de détective pour protéger les habitants de Portland des créatures surnaturelles susceptibles de leur faire du mal. Il découvre alors un monde dangereux, inconnu, mais qu’il va devoir affronter. Pour cela il est aidé par Monroe, un loup-garou qui contrôle ses pulsions grâce à un cocktail de médicaments et un régime bien spécial. Ensemble, Nick et Monroe vont devoir mener l’enquête pour retrouver ces créatures et les chasser.

Hommage 90’s

La série a quelque chose des années 90 : chaque épisode est indépendant, tout en s’inscrivant dans une mythologie sous-jacente qui intervient régulièrement pour changer la donne, un peu à la X-Files, en moins sombre.

Quelque part, c’est une série en charentaises. On devine que la série est diffusée à une heure de grande écoute : les passages gores sont hors champ, les monstres ont ce côté pataud de l’animatronique, et on sait que tout se finit toujours bien, même si le héros est régulièrement mis en sérieuses difficultés.

La forêt est un décor récurrent, et enchanteur, de la plupart des épisodes. Chaque épisode est basé sur le titre et un extrait des contes de Grimm.

Et c’est bien ?

Oui, c’est bien. Distrayante, bien fichue, la série arrive à accrocher le spectateur d’un épisode à l’autre, sans jamais le bousculer outre mesure. Idéalement, Grimm est parfait pour finir une soirée télé sur une touche soft, pour se remettre d’un épisode de The Walking Dead.

La série est régulièrement diffusée sur ScyFy. Espérons qu’elle trouvera la chemin d’une chaîne plus grand public, elle remplacerait, par exemple, idéalement, la très, très mauvaise Once Upon A Time sur M6.

Guillaume Bailly

grimm-serie-tele- Grimm, une série télé attachante

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.