Grippe, froid et surmortalité : Les chiffres de la discorde

0
364
chiffres décès

Pic d’activité ! C’est ce qu’on entend beaucoup en ce moment. Mais les chiffres tombent dans tous les sens, la grippe ? Le froid ? ou surmortalité ? On fait le point ici à la mi-janvier.

Les chiffres de l’INSEE annonce qu’au 1er Janvier 2017, la France compte 66 991 000 personnes. Cela correspond à une hausse de la population de 0,4 %. Le nombre de naissances a chuté pour la second année consécutive. Quant au nombre de décès, il a été de 587 000 pour l’année 2016, soit une baisse de 7 000 décès, ce qui correspond à environ 1% par rapport à 2015. Année 2015 qui était considérée comme étant la plus élevée au niveau des décès depuis la seconde guerre mondiale.

La population vieillit, au 1er Janvier, l’INSEE recense 29,2 % des habitants ayant plus de 65 ans.

Les décès de cette année sont-ils liés à la grippe ?

Oui, il y a bien un pic d’activité et vous êtes nombreux à le remarquer avec des funérariums pleins et une liste d’attente au crématorium. Mais il y a un pic d’activité tous les ans en hiver, et tous les ans en été. La plupart des médias ont sorti le même chiffre : 18 300, qui correspondrait au nombre de morts en plus pour l’hiver 2014-2015. Alors même que l’Agence Nationale de Santé Publique estime à 9 000 le nombre de morts liés à la grippe entre 2000 et 2010.

Si les chiffres se bousculent c’est qu’on ne parle pas de la même chose. Les 18 300 personnes correspondent à l’excès de mortalité qui englobe bien sûr la grippe mais aussi les crise cardiaques et les virus, chiffre surestimé puisqu’il tend sur une moyenne. Tandis que les 9 000 personnes correspondent à une surmortalité liée à la grippe. Mais pour autant ce n’est pas non plus le nombre de personnes qui sont décédées de la grippe. C’est une moyenne basée sur les pics d’activités annuelles, il y a des années ou il n’y a aucun excès comme ce fut le cas en 2016.

Le Centre Épidémiologique des Causes Médicales de Décès compte très précisément en moyenne 431 morts par an liés cette fois directement à la grippe. Ce chiffre se base sur le certificat de décès rempli par le médecin. Dans les autres cas, même si la personne avait la grippe et que la maladie a causé une baisse des défenses immunitaires et donc propagée d’autres virus, le médecin n’en a pas connaissance au moment du décès et donc rempli le certificat en fonction de ce paramètre. En effet, nombreuses sont les personnes qui décèdent chaque année de cette façon. Elles entrent à l’hôpital pour une grippe mais décède d’une autre maladie, les statistiques ne prennent pas en compte cette donnée impossible à répertorier.

De même nous ne parlons pas du nombre de décès évités grâce au vaccin, l’Agence de Santé Publique estime à environ 2 500 personnes sauvées chaque année grâce au vaccin anti-grippe.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.