HIAB-Cargotec, le transport de charges à Villepinte

0
232
HIAB est le numéro un pour la fourniture d’équipements de manutention de charges sur route. Exposants pour la première fois au salon Funéraire Paris, la sympathique équipe en tire un bilan positif.
Bilan du salon

Alors, cette première participation a été satisfaisante ? Emilie Frater, chargée de communication et de relation client, ne voit que du positif « Nous travaillons régulièrement avec des professionnels issus du funéraire, mais c’était notre première participation à un salon dédié à ce métier. Et l’accueil a été excellent » mais plus précisément ? « Il y avait du monde en permanence sur notre stand, nous avons noués des contacts profitables, et nous avons même enregistrés des commandes fermes ! Nous avons fait plusieurs salons, et c’est extrêmement rare »

Emilie Frater avance une explication « Nous avons constatés que les visiteurs étaient généralement très professionnels, ils savaient exactement ce qu’ils voulaient. »

Emilie met un bémol : « Nous avons remarqués un point : les professionnels connaissent extrêmement bien leur métier et le matériel qu’ils utilisent, mais ont une certaine méconnaissances de certains points de réglementation et de normes qui encadrent son exercice. Il y a certainement des progrès à faire au niveau de la communication à ce propos. »

HIAB, qui est-ce ?

Mais au fait, Emilie, nous sommes impardonnables : pouvez-vous présenter HIAB aux lecteurs de Funéraire Info qui ne vous connaissent pas ? « Avec les produits Hiab, le client peut déplacer, lever, charger et décharger des produits, des équipements et des matériaux. La clientèle de Hiab est variée : grandes entreprises nationales ou régionales, ou petites et moyennes entreprises locales. Leur champ d’activité est tout aussi varié. L’activité de Hiab se caractérise par un grand nombre de petites commandes individuelles. Hiab compte environ 2 700 employés répartis dans 35 pays. »

Lire aussi :  Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

HIAB s’adresse donc surtout aux marbriers ? « Oui, principalement, nous avons une gamme de matériel pour les travaux de cimetières ».

Découverte du funéraire

C’était donc la première participation de HIAB à un salon du funéraire, alors, bilan ? « Nous avons été surpris par le côté extrêmement professionnel du salon comparés à d’autres que nous avons pu faire. En ce qui concerne le visitorat, nous n’avons pas de points de comparaison avec les éditions précédentes, mais en tout cas, nous avons été occupés tout le temps, donc le niveau de visites pour nous était très bien, et, je le redis, très qualitatif. ».

Vous n’avez pas soufferts de la « phase d’observation » que subissent en général les nouvelles entreprises dans le funéraire « Sans doute parce que nous ne sommes pas nouveaux dans ce domaine, nous avons déjà beaucoup de clients du secteur qui utilisent notre matériel, depuis des années. Beaucoup de visiteurs nous connaissaient déjà. »

Emilie Frater a beaucoup aimé l’organisation du salon « En tant que professionnelle de la communication, j’ai particulièrement apprécié de pouvoir trouver toute la presse funéraire réunie dans le même secteur. Pour le reste, nous étions tellement occupés sur le stand que nous n’avons pas vraiment eu le temps de visiter les exposants. »

Reviendrez vous dans deux ans ? « Sans hésiter, oui ! A moins d’un changement majeur dans notre stratégie de communication, mais l’expérience a été très bénéfique pour nous, et nous reviendrons avec joie ».

Pour finir, on ne peut pas vous demander si vous préférez la Villette ou Villepinte… « Nous n’avons pas de points de comparaison, en effet, mais le site de Villepinte était très bien, très accessible. »

Lire aussi :  Le Groupe OGF va gérer le crématorium de Saint-Georges-de-Didonne

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.