Hommage national : moment de concorde aux Invalides

0
180
(capture BFMTV)

Un émouvant hommage national a été rendu ce vendredi matin à Paris aux victimes des attentats du 13 novembre (130 morts et 350 blessés). Quelque 2.000 personnes, familles, secouristes, fonctionnaires, politiques, responsables religieux, se sont ainsi massées dans la cour d’honneur des Invalides. Le président Hollande a promis la riposte et le maintien de notre mode de vie dans une France multi-visages.

Invalides1-300x173 Hommage national : moment de concorde aux Invalides
(capture BFMTV)

Il fallait une cérémonie à la hauteur de l’émotion suscitée dans le pays, et au-delà de nos frontières. Un hommage ni trop, ni trop peu fait de compassion, d’affection et de paroles qui soulagent. « L’épreuve nous a meurtri mais elle nous rend plus fort », a souligné un François Hollande grave. Aux familles, il a souligné : « La France est à vos côtés. Après avoir enterré les morts, il nous reviendra de réparer les vivants ». « Une horde d’assassins a fauché 130 destins », a-t-il poursuivi, saluant des blessés « marqués à jamais », « au nom d’une cause folle et d’un dieu trahi. Beaucoup, je le sais, avaient manifesté après les attaques de janvier. Ils étaient la jeunesse de France. (…) C’est parce qu’ils étaient la France qu’ils ont été abattus. Mais notre pays est l’ennemi d’aucun peuple ».

Invalides4-150x150 Hommage national : moment de concorde aux Invalides
(capture BFMTV)

Dans la vaste cour de l’hôtel des Invalides, habituellement voué à des cérémonies plus militaires, une large tribune recueillait 2.000 invités dont 1.300 proches des tués et blessés. Après l’arrivée du cortège présidentiel, à 10h30, la Garde républicaine a joué la marseillaise. Puis les 130 noms ont été égrenés, des photos étant diffusées sur un écran géant. Leur moyenne d’âge était de 35 ans. Une génération « devenue le visage de la France », selon le chef de l’Etat.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières
Invalides2-300x167 Hommage national : moment de concorde aux Invalides
(capture BFMTV)

L’hommage a été marqué aussi par l’émotion musicale. Par notamment deux chansons de Brel et Barbara, interprétés par Nolwenn Leroy, Yael Naïm, Camelia Jordana et la cantatrice Natalie Dessay. Quand on n’a que l’amour et Perlimpinpin. Deux textes magnifiques, à réécouter avec en mémoire la fureur des attaques djihadistes.


Nolwenn Leroy, Camelia Jordana et Yael Naïm… par Europe1fr

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.